//
vous lisez...
Lecture, Parentalité, Pédagogie, Trouvailles

Plastifier, relier, massicoter

Au fur et à mesure que Bibounette grandit et formule de plus en plus clairement des demandes d’activités, me voilà encore plus que précédemment (si, si, c’est possible) partie pour rechercher des activités adéquates… Plutôt que d’acheter des ouvrages et matériels clefs en main, ou pour les compléter, il m’est souvent nécessaire d’adapter des documents trouvés sur le net.

Mes sources d’inspiration tournent beaucoup autour des sites La Classe de Laurène, Coquelipop qui mettent à disposition des documents gratuits et j’ai découvert dernièrement un site de vente de documents pédagogiques La Boutique Pédagogique, à des tarifs très accessibles, l’intérêt étant de trouver toutes les ressources en un même site et aussi de pouvoir commander, si vous ne trouvez pas le document qui correspond exactement à votre besoin, des documents personnalisés (oui, ma tête fourmille d’idées mais je ne suis pas une pro de la conception sur ordinateur…)

Il me reste à les plastifier, les découper, les relier, pour présenter à Bibounette les activités qui correspondent à son envie (et parfois son besoin) du moment… Et pour cela, voici le matériel, que je valide après utilisation intensive!

  • Pour plastifier

Plastifieuse : ce modèle est livré avec la réglette de découpage

Feuilles de plastification : à choisir avec un grammage suffisant

Arrondisseur / corner cutter pour arrondir les coins et éviter de griffer les petites mains : le petit appareil fourni avec ma plastifieuse n’était pas très efficace, j’ai donc investi dans celui-ci qui ma changé la vie

Pastilles velcro

  • Pour relier

IMG_1693

Parce que parfois, j’en ai marre de plastifier, la relieuse est une bonne alternative pour créer des livrets personnalisés que je mélange avec ses livres et que Bibounette peut feuilleter à loisir. Elle me permet aussi de créer des livrets d’exercices. Certes les livrets contrairement aux feuilles plastifiés ne soit pas beaucoup réutilisables (mais ils peuvent éventuellement être réalisés en plusieurs exemplaires) : ils évitent les feuilles volantes,  permettent de faire des collages, constituent un entraînement à la tenue du crayon… Et j’utilise des feuillets bristol de couleur pour séparer les chapitres.

Pour conclure, malgré mon enthousiasme du moment, je garde en mémoire une remarque lue chez Coquelipop : dans la plastification comme pour le reste des propositions, il importe d’éviter l’excès et de faire des choix car la préparation de ces documents peut être très chronophage,  polluante, et contreproductive si l’enfant est noyé sous les ressources…

Et vous, vous êtes fan de fiches aussi?

 

PS : cet article, comme l’ensemble des articles du blog, n’est pas sponsorisé

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon Instagram

Varicelle #toddlerlife Regarder la ville d'en haut #toddlerlife Trouver un copain #toddlerlife Sweet dreams #toddlerlife

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :