//
vous lisez...
Parentalité, Psychologie, Quotidien, Valeurs

Les grandes vacances

J’avais rêvé de ces grandes vacances, de moi à la campagne comme dans mon enfance.
Ceux qui me suivent sur IG savent déjà que ce fut avant tout l’été des fiascos.
Ça a mal commencé quand à l’arrivée en vacances, j’ai découvert que le matelas en laine que je comptais ramener à Bibounette pour sa rentrée avait été déposé dans un endroit inadapté et mangé par des rats.
La semaine suivante devait être marquée par des vacances entre copines, la meilleure amie de Bibounette devant venir passer une semaine à la campagne avec elle. C’était un challenge pour moi de garder deux petites filles. Le challenge a vite avorté, par les efforts conjugués de ma mère et de la mère de la petite qui ont considéré, peut-être à raison, et que le challenge était trop ambitieux. L est repartie à Paris et Bibounette a continué à s’ennuyer en Corrèze, coachée en cela par sa grand-mère, bien décidée à la faire se reposer, y compris contre son gré.
Les jours se sont ainsi écoulés, selon une routine imposée par mes parents, certes rassurante pour Bibounette qui je l’avoue en manque un peu durant l’année scolaire avec notre rythme de vie parfois chaotique, mais qui finit à force de répétition par être ennuyeuse et surtout terriblement contraignante, pour une petite fille éprise de liberté et une maman qui aimerait enfin y goûter.
J’ai accepté cette routine imposée par mes parents pour ne pas risquer le clash, j’ai pris sur moi ce qui m’a beaucoup coûté en énergie et en moral. Au vu du résultat, je ne peux que m’en mordre les doigts : j’y ai perdu en estime de moi et au final le clash est arrivé quand même… oui, mes parents m’ont mis dehors de chez eux, une des deux soirées que j’ai passé chez eux en deux mois, parce que je risquais de déranger le chat.
Je me suis aperçue qu’âgés de 65 ans ils préfèrent se comporter comme des personnes de 90 et que la main mise qu’ils avaient sur moi il la reportent sur Bibounette avec encore moins de discernement, la démence sénile venant s’ajouter aux désordres psychologiques venus de leur enfance qu’ils n’ont jamais voulu soigner.
Ça m’a renversée car je me suis rendue compte que j’étais comme orpheline et qu’en tout cas je ne les laisserai pas détruire Bibounette comme ils m’ont détruite.
On m’a aussi reproché mon amour des animaux pourtant source des rares bons moments des vacances. De tristesses aussi quand un blaireau s’est fait écraser devant ma maison sur cette route devenue tellement dangereuse en partie à cause du maire (mon oncle CQFD).
Les vacances ont été très studieuses aussi, faites de tri car j’avais tellement besoin de désencombrer et de ranger : j’ai besoin de ranger le dehors pour ranger aussi l’intérieur de ma tête. J’en avais besoin comme j’avais envie d’aménager au mieux le gîte que nous allons ouvrir à la location, initialement un projet de mon homme mais qui m’a passionnée aussi. Et pourtant tous ses tris et rangements ont été tellement fatigants, j’ai l’impression de ne pas avoir eu de vacances… et d’avoir dû laisser Bibounette entre les mains de Folcoche pour cela… ça me mine…

Heureusement il y a eu quelques bons moments. Quand notre élevage de papillons fructueux et passionnant nous a permis de les relâcher et de les voir s’envoler haut dans le ciel. Quand au détour d’un chemin nous avons croisé un crapaud et un autre jour une harde de sangliers.
Il y a eu des petits moments en amoureux lors des vides grenier de l’été.
J’ai aussi redécouvert mes beaux-parents venu en vacances en Corrèze qui ont avec plaisir découvert ma région et que j’ai découvert détendus et ouverts en vacances.
Il y a eu Bibounette qui m’a étonnée encore et toujours par sa maturité, sa mémoire, son sens du partage. Des bons moments avec elle à la fête, avec des petits copains d’un jour à la fête ou à la maison.
Ses apprentissages aussi, son aisance à dos de poney, son intérêt pour les insectes, sa façon d’en prendre soin y compris de ceux qui ont fini leur vie, ses efforts pour prononcer mieux qui l’ont aidée à se présenter avec encore plus d’aisance aux autres enfants, ses élans pour se renseigner, passer commande, seule, son don pour la danse… et tant de choses encore…

Comme je l’aime… et comme j’ai envie de l’aider à bien grandir, dans un environnement bienveillant qui lui permettra d’être elle-même… ce que j’apprends moi à faire sur le tas depuis mes 25 ans seulement…

Allez, c’est bientôt la rentrée et après ces vacances je l’attends avec joie 😆

Bonne rentrée à tous!

IMG_2427

Publicités

Discussion

4 réflexions sur “Les grandes vacances

  1. Oh la la! comme en te lisant ça me renvoie à ma propre histoire….Comme je te comprends! En tout cas, je te dis bravo! car en te lisant depuis quelques temps, on voit tout le chemin parcouru!

    Aimé par 1 personne

    Publié par theworldofthemiss | 26 août 2017, 13 h 19 min
  2. Bien désolée que vos vacances aient été gâchées de la sorte… Ce récit provoque en moi quelques réminiscences… J’ai pris le parti il y a quelques temps de cesser d’en faire trop avec ma mère et de ne plus passer qu’un long weekend en été avec elle… Plus, et je reviens démolie… Autant se préserver un peu…

    Comme elles sont dures à guérir ces blessures de l’enfance…

    Aimé par 1 personne

    Publié par Marie | 25 août 2017, 16 h 35 min
    • Merci pour votre témoignage… oui elles sont dures à guérir ces blessures et j’espère en provoquer le moins possible chez ma fille… mais ces vacances m’auront au moins permis de tirer des leçons et après avoir passé ma vie à préserver ma mère, je vais apprendre en effet à me préserver moi… bon courage pour votre rentrée 😘

      J'aime

      Publié par biboumam | 25 août 2017, 19 h 52 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon Instagram

Dans un colis 📦 @chouchous.fr , il y a de quoi faire plaisir à toute la tribu 😻#catsofinstagram Découvert grâce à @rosa_tinylasouris et énorme succès chez nous : le cahier @stickerbookmajolo ses feutres et stickers repositionnables... c’est simple, efficace, devant l’engouement de Bibounette, j’ai déjà commandé des stickers supplémentaires et j’en ai profité pour ajouter à ma commande des cahiers à offrir autour de nous à Noël #aucafeentrefilles #motheranddaughter #toddlerlife #majolo Une rose s’invite dans le jardin automnal #saisons #naturliebe #aujardin Dé de méditation #petitestetes #familylife #toddlerlife

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :