//
Archives

Puériculture

Cette catégorie contient 7 articles

Valise de maternité

Il y a fort longtemps que j’ai envie d’évoquer ici le contenu de la valise de maternité, non pas que j’ai l’intention de repartir à la maternité mais si ça peut aider mes copinautes enceintes en ce moment (suivez mon regard…) autant que mes heures de réflexion pour la constituer à l’époque et mes oublis/redondances, servent à quelques chose!

Et comme j’adore faire des listes, voici mon must de maternité, attention, prévoir un camion pour le transport 😉

valise

Dans le sac à main, les pièces administratives
– Carte vitale
– Reconnaissance anticipée original (ou livret de famille)
– Formulaire choix du nom
– S’il ne s’agit pas de la maternité où la maman est inscrite, résultats d’examens et écho

Dans le petit sac pour la salle de naissance 
– Habits tout terrain pour le Papa
– Brumisateur d’eau minérale (potable pour humidifier bouche)
– Repas pour Papa, parce que sur place tu es contente qu’il n’ait pas trop à s’absenter
– Bonbons, sucettes : aussi pour après l’accouchement
– Lingettes (qui sentent bon – et même des lingettes déodorantes)
– Chaussettes en laine (la péri fait froid aux petons)
– Appareil photo
– Tenue complète pour BB
* Body à manches longues qui s’ouvre facilement
* Pyjama avec pieds, en coton
* Brassière en laine (superbes modèles chez Le Rire des anges ) ou T-shirt en laine Cosilana ou Manymonths
* Chaussons assez hauts ou chaussettes
* Bonnet sans lacets

Inutile en salle de naissance : 
-oreiller ou coussin allaitement (la mater en donne sur simple demande)
-matériel de massage, car pour moi, ce fut impossible de me faire masser en pleines contractions ou Monsieur risquait de prendre des baffes… Et même si tu as besoin d’un massage, inutile d’user d’accessoires, les mains feront très bien l’affaire
-ballon : pour moi, impossible de faire des acrobaties en pleines contractions, et pas le temps entre 2! Sans compter les fils de monitoring, la perf, etc… Et là aussi, si besoin, il est toujours possible d’utiliser le mobilier et les accessoires présents sur place plutôt que de s’encombrer d’un ballon qu’on risque d’oublier dans la salle d’attente
-couverture pour BB : on te la fournit et au moment fatidique tu as autre chose à penser que l’esthétique des photos! Enfin je te souhaite d’avoir plus envie de découvrir ton BB que de poser pour la photo du siècle…
-de la lecture : comment dire, à moins que le polar soit vraiment passionnant ET que tu n’aies vraiment rien à dire au futur Papa, prends un peu de lecture si tu veux mais ne te charge pas pour rien

Dans la valise pour transformer ta chambre en palace

Pour Maman : 

  • Coussin d’allaitement
  • 12 Culottes en coton (une taille au dessus) dont les coutures ne marquent pas
  • Chaussettes (prévois en parce que tu risques de marcher dans l’eau de ta douche)
  • Chaussons pas ringards et tongs  pour la douche
  • Tout un stock de chemises XXL avec ouverture devant : pour la nuit et le jour, seul truc portable si tu allaites (pour les jolis hauts d’allaitement, tu attendras de savoir allaiter… Pour les hauts ajustés, tu attendras que la montée de lait soit passée et tu éviteras pour ne pas engorger…) Et vraiment XXL hein, car au vu de ma montée de lait, je n’avais pas prévu assez large…
  • des pantalons de jogging  (1 à 2 par jour) plutôt foncés (taches moins visibles) : priorité au confort, prévoir qu’ils devront être changés régulièrement (taches, sueur)
  • un gilet au cas où et pour la sortie
  • Soutien gorge d’allaitement ( voire 2 achetés avant accouchement une taille au dessus de ce que tu mets : même si ça te paraît immense sur le coup, c’est bien la taille qu’il faudra) : privilégier une marque spécialisée comme Anita, c’est cher mais bcp bcp plus confortable et tout ce qui peut soulager un peu les seins est le bienvenu… C’est bien aussi de garder les seins libres mais s’ils sont trop lourds et si l’écoulement est abondant, tu apprécieras le combo soutien-gorge + coussinets
  • des coussinets d’allaitement donc, en quantité

En résumé : prévoir des vêtements très très confortables, des tailles larges, amples et des hauts légers.

  • crème anti crevasse Lansinoh : il y a plusieurs écoles, celle qui recommande de l’utiliser seulement si crevasses car la crème rend le mamelon glissant et peut gêner la succion, et celle qui recommande d’en mettre systématiquement en couche épaisse pour prévenir les crevasses. J’ai plutôt joué la prévention et aujourd’hui encore, c’est ma crème à tout faire, pour les zones sèches, les lèvres, etc… Mais j’avais beaucoup de chance, Bibounette était une championne de la tétée même si tout de même elle préfère sans crème!
  • Tire lait, pots et seringues stériles pour recueillir du lait en cas de difficulté à mettre en place l’allaitement. Il y a de fortes chances que tu n’en aies pas besoin mais si c’était le cas, les avoir à dispo évite de rajouter au stress
  • Serviettes hygiéniques épaisses Vania night pour prendre le relai de celles maternité  (contrairement à ce que j’avais lu ici ou là, celles de la maternité n’étaient pas si mal mais pas autocollantes…)
  • Trousse de toilette.
    Si tu ne peux pas te lever les premiers temps, pense au shampoing sec, spray buccal et au petit miroir.
  • des mouchoirs, toujours utile pour essuyer un écoulement intempestif : plusieurs orifices possibles!
  • coussin de gel thermique qui s’utilise chaud ou sur tes seins ou ailleurs
  • sèche cheveux. Pour tes cheveux. Et ta cicatrice éventuelle
  • Serviettes de toilettes
  • gants de toilette
  • une lampe de chevet, ou une petite veilleuse type Pabobo nomade pour les bib/tétées de nuit. Parce que le néon de la chambre à trois heures du matin c’est juste l’angoisse (certaines mater ont en plus du néon un éclairage plus doux, c’était le cas dans la mienne)
  • Sacs pour le linge sale
  • une bouilloire pour prendre le thé
  • un petit carnet sur lequel tu peux noter les heures de tétées/selles et compagnie.
  • Ipad, Iphone et compagnie. N’oublie pas ton chargeur hein??
  • des sous! Et oui, pour la machine à café, les petites emplettes

Pour Papa

  • un oreiller, taie oreiller et duvet, pyjama, chaussons, trousse de toilette et habits de rechange, si comme pour nous, il a la chance d’avoir un lit de camp à dispo dans la chambre : je t’ai jamais dit que ces 3  jours ont été nos meilleures vacances?

Pour Bébé

  • Sorties de bain (2) car il peut faire pipi sur la première en sortant du bain!
  • 8 (au moins) pyjamas en coton (le synthétique lui donne chaud et irrite sa peau)
  • 8 (au moins) bodys. Manches courtes ou longues selon la saison mais préférentiellement qui se ferment sur le devant (idem pour les pyjamas d’ailleurs), parce que c’est tout de même plus simple.

8 parce qu’il est probable qu’il faudra le changer plusieurs fois par jour, qu’il y aura des fuites de couche ou des inondations au moment du change

  • bonnet en coton
  • bavoirs (éventuellement)
  • couverture et bonnet pour la sortie
  • Chaussettes (2/3 paires) : il ne les salit pas bcp!
  • 2 turbulettes
  • 1 turbulette d’emmaillotage (ex puckababy) ou couverture d’emmaillotage (ex couverture miracle redcastle) : ça rassure BB et facilite la mise au sein (pas de bras qui pendouillent, s’interposent entre la bouche de BB et le mamelon douloureux…)
  • Langes en tissu pour les régurgitis, le lait qui coule, couvrir BB sur la table à langer, etc… petits formats et/ou plus grands types fine couverture en laine (Bambino Merino…) ou maxi lange (Aden Anaïs, Fadelab, Cuski…)
  • Tétine mini-format : je recommande d’en avoir une dans la valise car si ce n’est pas le cas et qu’il faut aller en chercher une en catastrophe, les pharmacies du coin proposent souvent des tétines premier âge qui sont en fait beaucoup trop grandes pour un nouveau -né… Il est plutôt conseillé de l’éviter en cas d’allaitement maternel mais ce n’est pas non plus formellement contre-indiqué à condition de ne pas rater les signaux d’éveil et de besoin de tétée sous prétexte que la tétine calme bébé. En effet, dans les premières semaines, il est important pour installer la lactation que bébé apprenne à bien téter en tétant fréquemment et que les tétées fréquentes stimulent correctement la lactation. C’est pour ces raisons (plus que pour une éventuelle confusion sein/tétine, plus fréquente en revanche avec la tétine du biberon) que la tétine sucette est à utiliser avec parcimonie. Mais si BB aime, il est utile de rappeler qu’il n’y a pas d’accoutumance possible avant 3 mois. Or la tétine peut aider les bébés à fort besoin de succion à se rassurer lorsqu’ils ne sont pas au sein, par exemple lors des examens médicaux et les mamans de tels bébés à libérer de temps en temps leurs seins!
  • bruiteur bruits utérins type Doodoo Babiage, j’ai découvert que ce n’était pas un gadget, et dans notre cas, cela a été hyper apaisant pour bébé
  • liniment et savon doux pour le bain (certaines mater ne fournissent plus aucuns produits!!!)
  • petite brosse à cheveux très souple si toutefois ton bébé est chevelu
  • pour la sortie, un siège auto et une couverture compatible siège auto (Baby Boum, Walaboo…)
  • écharpe de portage ou porte-bébé adapté nouveau-né : pour ma part à la maternité c’était plus peau à peau avec maman et papa, tétées dans les bras que portage, chaque chose en son temps pour les apprentissages mais pour les mamans chevronnées en portage ou au contraire, celles qui ont besoin de conseils, amener le moyen de portage à la maternité peut être utile

Inutile : 
-livre sur les soins (c quand même mieux de profiter du personnel pour leur poser les questions),
-couches perso (celles de la mater te permettent de faire des économies d’argent et de place dans la valise et même si tu as choisi les couches lavables, utiliser les jetables les premiers jours peut te faciliter la vie le temps de trouver la taille et le modèle adéquat pour ton bébé)

Voilà et si le semi-remorque n’est pas plein, fais toi plaisir : musique, bonne bouffe… Il n’y a pas de mal à se faire du bien!

bb

L’aventure de la continence

L’article de Mam Weena m’a donné envie de donner ici mon témoignage. C’est juste le moment puisque Bibounette vient de passer avec succès sa première journée en culotte à l’école…

Bien sûr, il ne s’agit que de notre petite expérience qui n’est sans doute pas transposable à tous, mais si elle peut guider quelques « pipo » comme le chante Bibounette, alors me voilà ravie !

IMG_1183

QUAND COMMENCER A PENSER A LA CONTINENCE?

En général, au détour d’un rayon de puériculture ou d’une conversation, vient l’idée qu’il va falloir un jour proche ou lointain se procurer un pot « au cas où ». Chez nous, prévoyants, sur la liste de naissance, il y avait déjà un pot (par chance pas électronique mais tout de même ENORME) qui n’a bien sûr jamais servi…

Entre temps, j’avais commencé à lire Minuscule Infini et m’étais laissée convaincre quant à d’autres pots de forme plus adaptée à la physiologie et accessoirement à mon mode de vie…

Au passage, je dois à Minuscule Infini (merci!!!) l’emploi du mot « continence » que j’ai comme une révélation immédiatement adopté. En effet, le mot « propreté » souvent utilisé dans ce contexte m’a toujours un peu écorché les oreilles… Ma fille n’est pas dégoûtante, elle est propre, avec ou sans couche, continente ou pas… Et je me suis toujours demandé l’effet que peuvent avoir sur les enfants les paroles échangées entre adultes à côté d’eux « elle est propre ta fille? -comment ça, pas encore propre?… » Inutile de dire que ce genre de paroles chez nous ne tombe pas dans l’oreille d’une sourde… Je répondais donc invariablement : « oui et elle va bientôt devenir continente » et maintenant « oui et elle est tout à fait continente » . (Si je sens l’individu particulièrement intrusif, je me fais plaisir avec un « oui, oui, elle est propre, elle se lave régulièrement. Et elle sera bientôt / est continente »)

Ce qui a plusieurs avantages assez jubilatoires :

1) Bibounette est rassurée, elle n’a rien « qui cloche »

2) En général, ça en bouche un coin au personnage intrusif qui se retrouve occupé à chercher un dictionnaire ou me prend pour une originale et ne repose pas de sitôt la question

Ma fierté, c’est quand Papacahuète répond aussi de la sorte, je nous sens unis dans notre tribu…

S’EQUIPER D’UN POT

Je reviens à mon pot : l’avantage du pot Ecopitchoun , c’est qu’il installe l’enfant dans une position adéquate pour relâcher ses sphincters. En plus d’être ergonomique, il est facilement transportable et peu encombrant. En outre, son petit prix permet de s’équiper en plusieurs exemplaires (bien pratique quand comme chez nous on vit sur plusieurs échanges, or, lors des premiers pas d’acquisition de la continence, hors de question de demander à l’enfant de monter l’escalier pour rejoindre le pot ou d’attendre que le pot redescende d’un ou plusieurs étages…). Enfin, mon expérience se limite à l’usage par une fille mais jamais de débordements constatés.

QUAND PROPOSER LE POT?

Jamais!

Comme pour beaucoup d’autres apprentissages, je pars du principe que j’invite en fournissant le matériel adéquat mais que c’est à Bibounette de décider quand elle est prête à l’utiliser

Pour le pot comme pour le reste, je m’en suis procuré un, je l’ai posé visible dans la salle de bain et je n’ai rien fait d’autre. Je serais bien incapable de dire quel âge avait Bibounette quand j’ai disposé ce pot en évidence dans la salle de bain mais je me souviens avoir investi juste après l’article de Minuscule Infini, Bibounette avait donc 14 mois. Bien évidemment, il était hors de question de pousser Bibounette à maîtriser ses sphincters à 14 mois mais poser le pot comme faisant partie intégrante de la salle de bain au même titre que les toilettes me paraissait le meilleur moyen de lui montrer sans pression que le jour où elle aurait envie/besoin de s’en servir, le pot, comme les toilettes (qu’elle nous voie régulièrement utiliser), seraient à sa disposition.

Je fais ma maline mais je considère que nous avons beaucoup de chance que Bibounette ait fréquenté une crèche où elle a pu profiter de l’exemple des plus grands, nous n’avons donc pas eu à appeler son attention sur cet étrange objet. Nous avons eu aussi beaucoup de chance que l’école jardin d’enfants qu’elle fréquente actuellement accepte les petits en couche. Et que pour la petite section, du fait de son mois de naissance, elle aura en Septembre prochain 3 ans et demi. Car en effet, pour l’école qu’elle fréquentera à partir de Septembre prochain, les enfants sont supposés être continents. Ceci dit, en discutant avec la directrice, je me suis aperçue qu’il y a toujours une souplesse possible. En effet, il est clair que le personnel n’est pas assez nombreux pour changer les couches de tous les enfants, mais elle m’a clairement dit de ne pas se mettre la pression, qu’il y a toujours quelques enfants qui passent quelques semaines en couche (après la catastrophe des premiers jours en culotte pour des enfants pas vraiment prêts, le personnel juge finalement plus pratique de remettre une couche un temps, plutôt que de devoir gérer des accidents continuels). Selon son expérience, avec l’exemple des petits camarades, l’acquisition de la continence se fait alors en général rapidement pour ces enfants. Je pense donc que pour les mamans concernées (surtout celles dont les enfants sont de fin d’année et entrent à l’école à moins de 3 ans), il peut être opportun de se rapprocher de la future école et quelle que soit la réponse, de faire comme si… Car plus on se met la pression, plus l’enfant le ressent, et plus les blocages surviennent…

ET ALORS CA SE PASSE COMMENT?

Chez nous, le pot a donc pris la poussière pendant plusieurs mois jusqu’à ce que vers l’âge de 18 mois, voyant très certainement l’exemple de ses camarades plus grands à la crèche, elle nous demande à utiliser le pot. J’ai alors déployé l’arsenal 1 pot par étage et elle les a utilisés de temps en temps, quand par un heureux hasard elle croisait le pot au moment où s’exprimait son besoin physiologique ! Assez vite, elle a éprouvé beaucoup de fierté à faire pipi sur le pot, et nous avons transporté un pot de voyage lors de nos déplacements, elle a ainsi fait pipi dans le train, à l’hôtel, dans le coffre de la voiture… J’avoue, je dois une fière chandelle à Papacahuete, à l’aise en toutes circonstances.

41oEtxZI98L

Bien sûr il y avait encore aussi des pipis dans la couche. Et surtout les cacas, car pendant très longtemps, Bibounette a fait caca… debout! Difficile donc de concilier ça avec le pot!

Bref, nous avons laissé Bibounette avancer à son rythme, nous ne lui avons jamais proposé le pot à horaire fixe. L’été de ses 2 ans et demi, elle a beaucoup circulé fesses nues et a commencé à faire caca accroupie dans la nature (je vous rassure nous avons un chien dont nous ramassons aussi les cacas dans la nature! d’ailleurs je suis persuadée que son exemple a aidé Bibounette à passer de debout à accroupie…)

Entre temps, nous avions aussi investi dans un adaptateur sur les toilettes (simple et pratique), Bibounette utilisait alternativement le pot, l’adaptateur et le jardin (avec une nette préférence pour le jardin!)

A la rentrée, nous avons constaté une régression, liée essentiellement aux contraintes liées à nos temps de transport (difficile de prendre le risque de circuler sans couche pendant une heure dans les transports en commun quand l’acquisition de la continence n’est pas encore parfaite…)

Et qui dit « couche en place » au début de l’acquisition  de la continence dit « c’est bien pratique pour faire pipi dedans ». De même « culotte sous pantalon  » est souvent confondu avec « couche sous pantalon » jusqu’au constat de la flaque…

Pour le caca, elle avait tendance à faire caca debout et je me demandais bien comment elle allait passer au pot ou aux toilettes… Mais finalement, est venu le moment où elle ne voulait plus faire caca dans la couche, surtout ne voulais plus rester avec du caca aux fesses le temps de trouver un lieu de change approprié… J’ai donc investi dans des pots jetables dont un exemplaire à élu domicile dans le cartable de Bibounette. Au final nous n’avons pas eu à nous en servir jusqu’à présent, car elle a commencé d’elle-même à aller à la selle plus ou moins à heure fixe en soirée. Mais le pot jetable reste là en cas de besoin si nous ne trouvons pas un coin de « nature » parisien en cas de besoin urgent sur le trajet.

A Noël, elle avait 33 mois et on nous a offert, à nous les parents, un abattant WC « Nighty », qui s’allume quand on s’approche, bien pratique la nuit, même si je doutais un peu de l’utilité au delà du gadget. En fait, nous en sommes très satisfaits et surtout, son assise très confortable et la lumière ont complètement conquis Bibounette! Elle pouvait enfin se débarrasser de l’adaptateur et s’assoir sur les toilettes comme une vraie grande et c’est vraiment ce qui a accéléré son envie et son confort pour être complètement continente.

Exit l’adaptateur, bye bye le pot (quoique de temps en temps, le pot c’est bien pratique pour ne pas quitter la TV… no comment please… et comme on en a plusieurs, on peut jouer à entraîner sa continence pour passer d’un pot à l’autre… peut-être que si la sage-femme avait procédé ainsi pour ma rééducation périnéale, ça aurait été plus efficace!!!)

QUELS VETEMENTS ?

Quand à 18 mois Bibounette s’est intéressée d’elle-même au pot, j’ai commis une erreur, j’ai pensé qu’elle allait me réclamer une culotte la semaine suivante… J’ai donc investi, dans des culottes en coton bio. Dans des culottes d’apprentissage aussi. J’ai l’habitude d’acheter les vêtements en ligne dans mes boutiques fétiches et je sais comment taillent sur Bibounette les principales marques auxquelles je fais confiance. En revanche, pour les culottes, il m’a fallu en commander pour vérifier… Et là, catastrophe… Pour Bibounette et ses cuisses musclées, la plupart lui serrent vraiment trop les cuisses. Certaines ont en outre des élastiques à taille beaucoup trop puissants (elle n’aime vraiment pas être serrée!), j’ai souvent changé les élastiques des pantalons mais franchement, je ne me voyais pas changer les élastiques des culottes… J’ai donc fini par sélectionner la marque la mieux adaptée à sa morphologie (Cosilana)… Mais c’était il y a 1 an et demi… J’ai donc beaucoup de culottes inusitées car soit mal adaptées à sa morphologie, soit devenues trop petites. Je passe sur les culottes d’apprentissages qu’elle a toujours allégrement confondues avec des couches et qui vont donc être revendues prochainement, état neuf…

Au final, à 34 mois, Bibounette a déclaré vouloir dormir sans couche. Ce que nous avons accepté. Il n’y a pas eu d' »incident » pendant la sieste, il y en a parfois pendant la nuit, Louis le sec est venu au secours de ce nouvel apprentissage. Concomitamment, durant la journée, nous avons tenté les culottes (peut-être la seule fois où nous avons proposé avec  un peu trop d’instance car cela nous semblait logique en réponse à sa demande de sortir faire les courses …. cul nu… qui plus est en plein hiver!) Mais un petit incident en courses l’a refroidie et jusqu’à cette semaine, c’est en couche qu’elle allait à l’école, couche qui restait sèche toute la journée… pour autant, je l’ai laissé choisir le moment où elle serait prête à opter définitivement pour la culotte.

Entre temps, je m’étais aperçue que j’allais revendre mon stock de culottes d’apprentissages restées complètement inutiles et devenues trop petites… Et que si je voulais espérer la voir porter des culottes un jour, il allait falloir investir dans du 116 cm sous peine de l’entendre dire « ça gêne » Oui, la demoiselle a vraiment les cuisses musclées!

A la maison, je lui ai proposé de porter, au lieu des culottes trop petites qui peuplaient son placard, des bermudas Cosilana tout doux qu’elle avait portés à la belle saison sur sa couche et qui ne la serraient donc pas et quand les culottes Cosilana de la bonne taille sont arrivées, Biboubette les a immédiatement adoptées!

Au delà des culottes, il est évident que le choix des vêtements est primordial pour l’acquisition de la continence : c’est pour cette raison, mais aussi pour faciliter sa motricité depuis son plus jeune âge que Bibounette ne porte que des pantalons à taille élastiquée, qu’elle peut facilement mettre et enlever seule. La matière aussi a son importance, afin qu’elle sèche vite et ne garde pas les petites odeurs : pour cela, la laine est encore et toujours la plus indiquée!

ET LES LIVRES ?

Les livres autour de l’acquisition de la continence sont nombreux et j’ai pioché sur le net beaucoup de bonnes idées notamment chez Le rire des anges

Très honnêtement, Bibounette n’a pas eu besoin de livres pour comprendre à quoi sert le pot puisqu’elle a vu faire ses camarades à la crèche. Chez nous, les livres ont donc uniquement servi à parler du sujet sans tabou sur un mode ludique, bref aucune baguette magique dans l’idée de provoquer des déclics mais bien du plaisir de lecture!

Ceux qui ont le plus parlé à Bibounette :

Qu’y a t il dans ta couche? ou comment une petite souris invite ses mis à passer comme elle de la couche au pot

51I6vToQk7L__AC_US218_

1,2,3 crotte alors pour compter les cacas (Bibounette compte les cacas de chien dans la rue!)

41BAP5xDa+L__AC_US218_

Sur le pot, des illustration vintages et des tirettes à manipuler

51AIcaiVTaL__AC_US218_

Les livres éducatifs expliquant le processus de digestion ont aussi un franc succès désormais. Et cela aide à faire comprendre à l’enfant en cours d’acquisition que le caca et le pipi sont des déchets et non un morceau de lui.

Bon, avec tout ça, je vous laisse sur une photo que Bibounette adore prendre…

IMG_1719

Mes indispensables pour le trousseau de bébé

J’ai récemment eu à réfléchir pour faire un cadeau de naissance. Je n’avais pas envie d’opter pour cadeau ronflant mais de choisir un cadeau utile, de ceux qui changent la vie de parents. Alors j’ai réfléchi à nos indispensables. Ils sont finalement peu nombreux. Voici notre short-list :

  • Des langes qui servent de couverture, de doudou, de tissu absorbant, de fichu, de foulard (pour bébé et maman)
    Pour les petits formats, ma préférence va aux langes ALANA Mullwindeln coton bio certifiés GOTS vendus par l’enseigne allemande DM, ils nous servent pour la tétée (pour éponger les fuites, pour occuper les mains agiles…) et sont devenus des doudous-titou pour Bibounette
    alana-mullwindeln-doppelpack-376951-bild
    Pour les grands formats, j’ai testé les maxi-langes aden anaïs coton ou bambou (plus doux en bambou mais aussi plus fragiles), ceux de fabelab semblent également intéressants : je les ai d’abord utilisés comme couverture ou pare-soleil dans la nacelle, ils servent occasionnellement de pare-soleil dans la voiture mais aussi de foulard ou écharpe pour Maman ! Et Minuscule Infini dans son récent article très complet sur les langes me donne envie de les utiliser aussi pour construire des cabanes…
    fabelab-swaddle-organic-cotton
    Les moyens formats de Cam Cam Copenhagen sont également très beaux et doux.
    Muslins_mixed1-562x562

*Une couverture en laine toute fine : couverture d’emmaillotage BambinoMerino
Bambino%20Merino%20Ivory%20Swaddle
D’abord pour l’emmaillotage mais surtout plus tard, grâce à sa forme carré comme première petite couverture dans le lit : pas de risque de trop recouvrir le visage de bébé, légère comme une plume et donc très facile à supporter pour bébé tout en étant suffisamment chaude et toujours respirante
Autre avantage : elle est très compacte et trouve donc facilement sa place dans le sac à langer
J’ai repéré plus récemment (mais pas testé) le même type de couverture chez Merino-Kids

  • Une cape en laine
    thIIOXVC04
    Celle de Manymonths est parfaite pour le portage, vite enfilée, respirante. Un must have!

  • Des vêtements en laine légère :
    Ma préférence d’usage et de cœur (car les vêtements sont fabriqués en Allemagne en Bade-Württemberg) va à la marque Cosilana
    Le tissu est très fin, extrêmement confortable pour l’enfant, les coupes sont parfaites et durent longtemps. Le duo T-shirt (Schlupfhemd) qui sert de pull léger et pantalon avec large ceinture (Baby Hose lang mit Bund) est la tenue quotidienne de ma fille, quasiment toute l’année. Laine-soie quand il fait plus frais, Coton-Laine-Soie quand la température monte.
    51IbwNZW33L__SL190_SY246_CR0,0,190,246_411gEpwRrLL__SL190_CR0,0,190,246_
    J’ai même la version bermuda pour l’été ou pour porter sur les robes et éviter toute irritation sur les cuisses.
    Ces vêtements sont confortables par leur coupe et par leur matière (sur une peau irritée par des piqûres répétées de moustiques, ces vêtements ont aidé à soulager Bibounette)

Nous avons testé d’autres marques, mais à quelques exceptions près sommes moins convaincus :
Manymonths mais à l’usage je trouve les pantalons trop épais, je ne retiens donc que les « T-shirts » qui servent de pull bien chaud
th57MAL8H0
LFOH : le tissu laine-soie est parfait, très léger et d’entretien facile mais les coupes conviennent moins bien à Bibounette qui a du coffre (élastique des pantalons trop serrés)
Merino Kids : joli aussi mais taille petit

  • Une gigoteuse en laine : j’en ai déjà parlé ici

  • Une maison aux serrures : j’en ai déjà parlé ici et des mois plus tard son succès ne se démentit pas : outre sa fonction première de maniement des serrures, elle sert de cachette à jouets, pourra plus tard servir de maison de poupée, etc

Sinon, pour le reste des jouets, je ne dirais pas qu’il y a vraiment des « indispensables », ce qui est indispensable, ce sont les critères de choix de ces jouets : la matière et surtout le fait qu’ils encouragent la créativité

  • une learning tower : la notre ressemble à ça
    photo11
    mais j’aime aussi ce modèle que j’ai repéré récemment sur la toile
    photo25

  • une chaise Montessori, qui sert aussi de table
    La notre est homemade et n’a rien à envier à la version -pratique mais dont le prix est un peu surfait- max in the box
    perludi-max-in-the-box-multipurpose-piece-of-furniture-red

  • Des chaussures souples ou plutôt le conseil de pro : laissez votre enfant pieds-nus le plus longtemps et le plus possible et quand il marche, offrez lui des chaussures souples :
    Mes marques fétiches :

  • Cerise et Compagnie pour l’intérieur et l’extérieur par temps sec. Beaux, cuirs de qualité sans tannage toxique, résistants, made in France : j’aime !
    Moccs_Cerise_et_Compagnie_-_ALTAIR_-_02
  • Bobux pour les chaussons d’intérieur qui taillent impeccablement
    51Tp3unKuLL__AA160_
  • les chaussures premiers pas de Little Blue Lamb, Caroch ou Freycooh pour l’extérieur humide ou caillouteux (mais malheureusement, il n’y a pas plus grand que le 18-24 mois)
    little-blue-lamb-chaussures-premiers-pas-cuir-souple-babies-blanches-fleur-noire

  • Un porte-bébé lano :
    Le principe : acheter 2 anneaux que l’on porte croisés et qui permettent d’asseoir bébé en position phlogique. Ce porte bébé simplissime remplace avantageuse l’écharpe les premiers mois : faible encombrement, installation rapide, pas de nouage à effectuer, pas de brin qui traîne au sol… Plus tard, avec un seul anneau et une volte, on obtient un sling simplifié, facile à glisser dans le sac. Je ne compte plus le nombre de parents qui nous ont demandé où se procurer notre trouvaille !

  • Un accessoire boîte à musique qui reproduit les bruits utérins Babiage doodoo : il est vendu dans une peluche qui n’a rien d’exceptionnel mais l’accessoire en lui même acheté sans trop y croire a été d’une efficacité fabuleuse durant les premières semaines de Pietra. A détection automatique, il ne remplace bien évidemment pas les bras, les câlins, les bercements mais a été un complément qui a beaucoup aidé Bibounette à gérer la transition vers son nouveau monde sonore… J’ai repéré récemment sur la toile un autre modèle qui me semble assez similaire mais que je n’ai pas eu l’occasion de tester (MyHummy)

  • un CD à choisir avec soin.
    Dès la sortie de la maternité (nous aurions même pu l’y emporter), plutôt que les classiques boîtes à musique, à remonter constamment, certaines étant aussi particulièrement encombrantes à transporter, nous avons opté pour… un CD. Et des mois plus tard, nous nous félicitons de ce choix. Nous en avons plusieurs copies, dans la voiture, chez les grands parents, à la crèche…
    Il se trouve que Bibounette a appris à apprécier ce CD que nous avons choisi pour elle (conseillés par une animatrice en chant prénatal), qu’il l’aide à trouver la sérénité, qu’il comporte de la vraie musique d’influences variées qui a sans doute contribué à son amour précoce de la musique en général et fait non négligeable après des centaines d’heures d’écoute, notamment en voiture, les morceaux de ce CD sont agréables aux oreilles des parents aussi! Notre graal, c’est le cordon musical de Pierre Chenin. Et le votre?

  • une Baignoire tummy tube, comme je l’indiquais ici

  • des pyjamas Frugi. Ils taillent impeccablement pour les bébés qui ont un peu de coffre et durent longtemps par je ne sais quel miracle évolutif (le 3-6 mois est bien évolutif de 3 à 6 mos, le 6-12 mois est bien évolutif de 6 à 12 mois, etc), donc ils sont très rentables. Le tout en coton bio, d’entretien facile, facile à mettre pour les parents et plus tard pour l’enfant lui même, et en plus le service sur le site de la marque est adorable. Et pour les plus petits, les bouts de manches et les bas de jambes se replient pour garder bien à l’abri les petites extrémités
    BGA501HHW_1_6dab980c-c80c-11e4-a273-0aaea4356669

Et vous, quels sont vos indispensables pour bébés et jeunes enfants?

Mon armoire de gigoteuses

J’ai tellement d’idées de billets en tête que je ne sais jamais par où commencer. Alors je saisis ça et là des perches tendues pour sélectionner un sujet. L’article déjà ancien de Paroles de Bébé me conduit ainsi à vous livrer ma sélection de gigoteuses.
Nous avons testé un certain nombre de modèles avant de trouver finalement nos must-have! Les voici…

Nos conclusions :
– adopter une gigoteuse adaptée à l’âge : plus de sécurité (BB ne peut pas glisser à l’intérieur) et de confort (tout petit, BB se sent bien contenu, plus grand, il n’est pas entravé dans ses mouvements par des pans de tissu superflu)
– quel que soit l’âge, il est important d’éviter les gigoteuses en tissu et/ou garnissage synthétique qui sont peu respirantes et donc inconfortables. Privilégier la laine (qui contrairement aux idées reçues est adaptée aussi quand il fait chaud. Vous pouvez aller voir à ce sujet les explications de Minuscule Infini ), le coton ou le bambou
– quel que soit l’âge, éviter les gigoteuses avec garnissage gonflant qui entravent non seulement les mouvements mais aussi la circulation d’air autour de bébé. Sinon, effet étoile de mer garanti!
– choisir la gigoteuse et l’habillement de BB en dessous en fonction de la température de la chambre et pas seulement en fonction de la saison (il peut faire plus chaud en hiver qu’en été dans un appartement orienté plein nord surchauffé en hiver par un chauffage collectif…)
-choisir une gigoteuse facile à enfiler : on doit pouvoir l’enfiler sans (trop) réveiller BB, notamment lors des changes de nuit en cas de fuites…

  • Pour la naissance :

C’est certes un investissement pour une courte durée mais il est particulièrement important, pour des raisons de sécurité et de confort, d’opter pour des gigoteuses à la taille de bébé donc en taille naissance ou 0-3 mois.
Chez nous, nous avons opté pour celles d’Eveil et Nature en taille 0-3 mois 50 cm disponibles en 2 épaisseurs Été ou Hiver.
image
Elles sont adaptées à la taille de BB, un vrai petit cocon. Et même en version hiver, elle ne sont pas gonflantes et permettent une liberté de mouvement

Nous avons également testé les gigoteuses d’emmaillotage Puckababy, taille naissance. Le concept est intéressant, nous l’avons utilisé en alternance avec une gigoteuse classique. Mon regret : la version légère en coton est vraiment très légère pour un nouveau-né couché dans une chambre à 19°C. La version molletonnée est elle en synthétique et trop chaude… Au final, dans ce rôle, la gigoteuse cocon de naissance manymonths est peut-être plus intéressante (mais je ne l’ai pas testée).
image

Dernière possibilité : la gigoteuse évolutive à manches Manymonths.
image
J’adore les vêtements évolutifs Manymonths mais je ne suis pas 100% convaincue par la gigoteuse. Elle est certes utilisable dès la naissance car du fait de ses manches, BB ne risque pas de glisser à l’intérieur et est maintenu bien au chaud. Mais justement parce qu’elle a des manches, elle ne me paraît vraiment adaptée que pour le nouveau-né qui a encore du mal à réguler sa température. Le côté évolutif perd donc de son intérêt, d’autant qu’elle est difficile à enfiler et pour une gigoteuse utilisée seulement les premières semaines, elle devient très onéreuse.

  • Quand BB grandit 3-6 mois
    Nous avons été déçus par la taille 0-6 mois 70cm des gigoteuses Eveil et Nature (emmanchures trop larges) et les gigoteuses 0-6 mois Aden et Anaïs (pas de pressions sur les épaules, bras à contorsionner pour l’enfiler = réveil de BB!) Les gigoteuses d’emmaillotage sont quant à elles inutiles à cet âge.
    Nous avons finalement opté pour le modèle Redcastle en fleur de coton.
    image
    Et pour les très chaudes journées d’été, un modèle tout simple en coton tout fin de chez Kiabi
    image

  • Après 6 mois
    Après 6 mois, nous avons définitivement adopté les gigoteuses en laine Bambino Merino qui figuraient sur notre liste de naissance (face intérieure en laine, face extérieure en coton). A acheter par 2, grâce à la promotion offerte par le site Petit coton. Bien utile pour le lavage (qui n’a pas besoin d’être fréquent, il suffit de l’aérer régulièrement à l’air frais).
    Elles sont respirantes, BB n’a ni trop chaud, ni trop froid.
    Elles sont résistantes au lavage et aux tractions lors des mouvements de BB.
    La fermeture éclair est sur le côté et les épaules ferment avec des pressions, l’enfilage est facile.
    BB n’ouvre pas la fermeture éclair (contrairement à d’autres modèles).
    BB n’est pas entravé dans ses mouvements, peut se retourner facilement quand il en aura la capacité, plus tard, il pourra se lever dans son lit
    image

  • Et quand BB marche?
    Notamment quand il sort librement de son lit, que ce soit un lit au sol, ou un lit bas dont on a enlevé les barreaux… Eh bien, il faudrait un modèle laissant les pieds libres… Pourquoi pas les mêmes gigoteuses que les Bambino merino mais avec la fermeture éclair dans l’autre sens, de manière à pouvoir laisser le bas ouvert et les pieds ainsi libres de sortir… J’ai transmis la suggestion à Bambino Merino et s’ils faisaient évoluer leur modèle, je crois que c’est celui que je recommanderais absolument.
    En attendant, je viens de tester la gigoteuse Superlove recommandée par Minuscule infini. Elle existe en version faces interne et externe en laine ou en version face interne en laine et face externe en coton comme la Bambino Merino.
    image
    Elle est plus étroite que la Bambino Merino mais pour l’instant elle convient tout de même à mon BB qui a du coffre. Elle monte également plus haut au niveau du cou ce qui est parfait si la chambre est plus fraîche, peut-être plus ennuyeux si BB n’aime pas être trop couvert. La laine est très souple et peu épaisse, assez similaire à celle des Bambino merino. Surtout, la fermeture éclair dans le sens haut vers le bas est vraiment un plus, non seulement pour laisser ouvert le bas au besoin mais aussi pour l’enfiler facilement. En bref : pour les fortes chaleurs, j’ai un petit doute car elle est assez moulante et monte bien sur la poitrine, donc elle sera peut-être un peu chaude, mais je n’ai pas encore pu tester en conditions 😉

Malgré tout, je ne suis pas encore 100% satisfaite car, qui dit gigoteuse dit belle longueur, et donc phénomène de « traîne » lorsque BB marche avec sa gigoteuse ouverte en bas ! A la base, je cherchais une chemise de nuit en laine sans manches, mais je n’en ai pas encore trouvé… Il y a bien, sur ce principe, la gigoteuse cocon de naissance de chez Manymonths mais je la souhaiterais en plus grande taille et un peu moins épaisse ou les babygows de chez ecopitchoun, ou la chemise de nuit de chez Engel  que j’utilise actuellement mais je les souhaiterais sans manches ! Alors si vous avez trouvé cette perle rare, je suis preneuse!
Sinon, je sens qu’on va bientôt passer à la couverture ou la couette… en laine bien sûr !

edit de Mars 2016 : j’ai trouvé la perle rare ! Chez Superlove, le nouveau modèle 2-5 ans permet de libérer les pieds et donc la mobilité, tout en gardant les bienfaits d’une gigoteuses en laine. Je ne l’ai pas commandée car Bibounette s’est habituée à des tuniques qu’elle aime beaucoup enfiler seule et qui ne la gêne pas dans l’acquisition de la propreté, à savoir la chemise de nuit Engel et une tunique sans manche en laine Myllymuksut que j’ai créée sur mesure, donc je ne peux vous faire un retour d’expérience, mais si ce modèle avait existé lorsqu’elle a commencé à marcher, je l’aurais acheté sans hésiter

image.jpeg

Au final, mes must-have sont :
1) une gigoteuse 0-3 mois pour un petit cocon confortable et sécurisant

2) après 3 mois, la gigoteuse superlove qui étant donné sa forme et ses pressions d’ajustement est vraiment évolutive et peut être utilisée sans problème dès 3 mois

3) après l’âge de la marche, en cas d’utilisation d’un lit permettant à l’enfant d’en sortir seul, une gigoteuse « pieds libres » Superlove 2-5 ans 

Voilà pour ma sélection, il y a beaucoup d’autres modèles respectant les principes généraux que j’ai cités, je vous laisse me les commenter le cas échéant, je n’ai détaillé ici que les modèles vraiment testés par Bibounette!

Et je ne peux finir un article dédié aux gigoteuses / turbulettes sans un clin d’oeil au blog la turbulette qui nous dit très justement que « ce mot « turbulette » est emblématique de tout cet univers qu’on ignore avant d’avoir des enfants et que l’on découvre à leur naissance! Et que l’on continue de découvrir dans les années qui suivent…. […] Et puis dans « turbulette » j’entends aussi « turbulence« . Et Dieu sait que l’arrivée d un petit être peut bouleverser votre vie. Et rebelote avec deux, puis avec 3! Et ces grands changements ne s’arrêtent pas à la naissance….L’éducation des enfants est en elle-même une longue zone de turbulences!« 

Petit dej entre filles

image

Sur la photo :
– une main de Bibounette très chouette
– des miettes de gâche vendéenne
– un bavoir sexiste… Sorry mais au moins ça donne de quoi commenter ! Pourquoi les filles doivent-elles être belle comme maman et rigolote comme papa? Pourquoi pas l’inverse? Ceci dit, ce bavoir fait partie d’un lot Kiabi ou Babou, et, mis à part le message, est parfait : dessus coton tout doux pour BB et doublure imperméable pour l’efficacité
– une chaise Stokke qu’on ne présente plus
– un plateau de table Stokke : j’ai longuement hésité avant d’investir. Disons le, le prix n’est pas forcément justifié mais il fait parfaitement le job : ventouses très puissantes, bord légèrement relevé pour éviter les chutes de bol sans gêner les bras de BB, facilement nettoyable : on peut donc poser les morceaux de nourriture directement dessus sans passer par la case assiette, et il est livré avec des sets éducatifs qui s’insèrent sous le plateau (un peu moins pratique pour le nettoyage mais ludique)

Bonne journée!

Petit bain, grand bain

image

Depuis sa naissance, Bibounette adore le moment du bain.
Nous avons d’abord suivi les conseils et baigné notre fille seulement tous les 3 jours, mais devant son enthousiasme et face aux microbes de la crèche, c’est depuis longtemps bain quotidien pour le plus grand bonheur de tous…

Chez nous, notre pied à l’étrier s’est appelé Tummy tube
image
Outre les avantages pour les parents (économies d’eau, faible encombrement, légèreté et donc maniabilité), le plus important est que la position foetale semble avoir beaucoup contribué au plaisir du bain pour Bibounette.
On trouve cet article un peu partout sur le net mais le sourire d’Helen de Brindilles est un plus. C’est elle qui sur un salon du BB a convaincu Papacahuète (oui Papacahuète car à la maison on chante en coeur « Bibounette Cacahuète… »)
image

Certains utilisateurs du Tummy Tub témoignent d’une utilisation prolongée. Chez nous, dès que Bibounette a su prendre appui sur les côtés pour se relever très fière, c’est devenu un peu galère, sauf à inonder la salle de bain!
Mais cela ne remet pas en cause l’utilité de l’investissement (d’ailleurs très modéré) et l’article a même eu sa contribution montessorienne puisque ça a été un des premiers accessoires aidant dans l’apprentissage de la motricité!

Juste pour info, car nous ne l’avons pas testée, tu trouveras le descriptif de la shantala, cousine de la Tummy Tub, ici http://minusculeinfini.com/2015/03/08/baignoire-et-massage-shantala/

Chez nous, après la Tummy Tub, nous sommes donc passés à la baignoire Anatomy de Tigex. Primée au Salon de Cologne et fabriquée en France, elle m’avait inspirée et nous n’avons pas été déçus. Le gros avantage est qu’avec ses barres de fixation, elle se pose en hauteur sur notre grande baignoire.
image

Bibounette est à notre hauteur et les longues minutes de jeu sont donc confortables pour tout le monde!
Nous sommes chanceux et avons une salle de bain dédiée à la demoiselle, la baignoire et ses arches restent donc en place en permanence mais le système n’est pas contraignant à mettre en place et peut tout à fait être utilisé dans une salle de bain partagée.

S’adaptent au fur et à mesure sur la baignoire un transat de bain confortable puis un anneau, que nous avons utilisés ponctuellement juste avant que Bibounette ne s’asseoit parfaitement seule
image
image

Pour chez les grands-parents qui ont une douche, nous allons bientôt tester le siège de douche OKbaby Opla… Avis à suivre…
image

Côté jouets de bain, cadeaux obligent, nous avons sacrifié nos oreilles et adopté un jouet mural sonore, qui, il faut l’avouer, fait désormais partie du rituel pour Bibounette. Nous avons aussi cédé sur les aspergeurs qui vont finir par moisir mais font du bien aux dents… On aime aussi les gobelets percés : Bibounette ouvre la bouche pour goûter la « pluie » et c’est aussi dans le bain qu’elle a appris… à boire au verre! On a testé aussi la baleine Oxybul qui crée un petit jet d’eau à grand renfort de piles. Mais surtout Bibounette est fan de ces petits jouets pas du tout pour son âge (est-ce notre réticence qui fait leur attrait?) : ces petits animaux qu’on remonte manuellement et qui agitent ensuite les pattes…
image
Sa Maman avait les mêmes, il en reste encore quelques-uns sur le net qui ont traversé les époques!

Pour la table à langer, nous avons opté pour une murale du géant suédois, plus pour une question d’encombrement au sol que pour la refermer chaque jour (franchement un peu fastidieux)
image
Et le complément idéal à la table à langer, ce qui nous a sauvé les premiers temps : les alèses jetables. Même chose que les matelas à langer jetables, mais bien moins cher. Certes pas très écolo, quoique je n’imagine pas le nombre de lessives suite aux innombrables jets de caca de Miss Bibounette les premiers temps… Désormais, les alèses nous permettent d’arroser copieusement un bébé remuant sans inonder la table à langer, pour la phase savonnage avant la mise au bain. Utiles aussi en voyage.

Last but not least : notre savon depuis les premiers jours, conseillé par notre dermato préféré : Dermalibour Aderma

Le mouton, l’agneau, la laine…

image

Je veux vous parler des bienfaits du mouton…

L’agneau, le mouton sont doux, aiment être apprivoisés, aiment donner, c’est déjà un bel exemple pour nos enfants. Saint-Exupéry ne s’y est pas trompé : Dessine-moi un mouton… C’est ainsi que dans la chambre de Bibounette, il y a plusieurs références au Petit Prince (non, non, pas un « thème » de linge et accessoires inconfortables et ultra-chers vendu en grand magasin de puériculture, juste quelques objets utiles et signifiants piochés ça et là)

Le mouton donne aussi la laine et sa lanoline, aux multiples applications, notamment pour les nouveaux-nés et les enfants.

La lanoline (lansinoh) je l’utilise sur les mamelons d’abord systématiquement au début de l’allaitement et au moins une fois par jour (plutôt la nuit) en routine. Zéro crevasses. Je l’utilise pour masser les seins en cas d’engorgement ou tout simplement pour garder une belle peau sans vergetures. Je l’ai même adoptée comme soin des lèvres, hyper nourrissant et effet gloss très sympa, sur les mains en hiver, c’est le top (en version lansinoh, plutôt la nuit car elle est assez collante, sinon en direct de Nouvelle-Zélande, la crème Merino Lanolin Skin Creme). Bien sûr, la crème lansinoh est aussi utilisable sur le visage de BB, en particulier sous son nez. L’intérêt de la crème Lansinoh, c’est qu’elle peut être ingérée par BB.
Et je m’en sers même pour cirer les chaussures de BB!

La laine. Là encore multiples applications. Les vêtements et mon coup de coeur pour les vêtements de la marque Manymonths, en merinos. De la laine très fine mais chaude comme il faut, thermorégulatrice, BB n’a donc jamais trop chaud ni trop froid. Incroyable, beaucoup de gens ne croient pas que c’est de la laine tellement c’est doux et fin. D’ailleurs en salle de naissance, personne ne voulait croire que cette gigoteuse toute fine était véritablement très chaude. Parmi mes must have :
– les chaussons de portage (on m’arrête régulièrement pour me demander la marque et le fournisseur)
image
– la cape également très pratique pour le portage et ne prend vraiment pas de place dans le sac.
image
– les T-shirts qui servent de pulls fins, très confortables car ils n’entravent pas du tout les mouvements, et bien longs, ils couvrent bien le dos
image
– les longies, super confort, le seul bémol c’est qu’ils ramassent bien la poussière lors de la marche à 4 pattes (mais côté entretien de la maison, ils lustrent aussi le parquet ;-))
image
– la cagoule, qui couvre bien le cou et les épaules
image
J’achète ces vêtements sur le site mamoulia, où les tarifs sont très compétitifs et le service impeccable.
Ces vêtements sont relativement chers mais ils viennent de mes chers moutons, sont les plus confortables pour Bibounette et sont évolutifs donc durent très longtemps. Bref l’investissement est très rentable.

Un nouveau coup de coeur : les vêtements en laine et soie de la marque Cosilana. Même usage que les Manymonths, avec un tissu encore plus fin et donc encore plus 4 saisons, et côté budget, plus abordable. Mes must-have : les vêtements en mélange laine et soie ou coton-laine-soie, en tissu très fin et thermorégulateur, faciles d’entretien (un T-shirt a survécu à un lavage par erreur à 40°C avec fort essorage… expérience à ne pas renouveler trop souvent quand même!). Mes préférés : le T-shirt qui sert de pull léger, version laine et soie ou coton-laine-soie et le pantalon collant taille large. D’abord trouvés sur des sites allemands, pays de la marque et pays de fabrication, ces vêtements sont désormais disponibles plus largement, par exemple chez Mamoulia et sur Fooldewool. Si vous avez la chance de vivre en Allemagne, vous pouvez même les louer sur http://www.raeubersachen.de/index.php

4626-cs200-t-shirt-laine-soie-bebe-enfant-cosilana-mamoulia-bleu-marine-rayures-71033-1284619-cs200-pantalon-legging-ceinture-large-laine-soie-bebe-enfant-cosilana-mamoulia-rayures-orange-ecru-71016-129

Mention spéciale également pour les gigoteuses bambinomérino (http://www.petitcoton.fr/gigoteuses/gigoteuse-merinos-0-2-ans/) et la couverture d’emmaillotage qui sert également de petite couverture peu encombrante, facile à transporter dans le sac à langer (http://www.petitcoton.fr/pour-la-nuit/couverture/)

Et je me suis aussi amusée à tricoter une petite couverture qui a bien réchauffé BB durant ses premières semaines (laine babymerino sur Kalidou)

Côté laine, une petite madeleine de Proust : un gilet de berger choisi en assez grande taille qui dure très longtemps et est hyper pratique. J’en avais enfant et j’en ai retrouvé un chez Ardelaine.

La laine feutrée sert également comme alèse, bien plus confortable que les matières synthétiques non respirantes : chez Stokke et chez Ardelaine.

Pour la literie, je rêve d’un matelas en laine (Laurent laine) et pour Bibounette, j’aurais bien craqué sur le matelas coco et laine de chez Stokke… Mais apparemment il ne se fait plus…

Et en ce soir de réveillon, je m’endormirai en comptant les moutons… Pour débuter bientôt l’année chinoise de la chèvre/mouton…

Mon Instagram

Réussir #bibounetteenvacances #bibounettetoutefiere #toddlerlife #toddlerplay Expérimenter #toddlerplay #todderlife #bibounetteenvacances Faire en sorte d'être encore plus confortable #piedsnus #todderlife #toddlerplay #bibounetteenvacances Et de 4 ! Une des chrysalides m'inquiétaient (plus foncée et plus petite) mais son locataire vient d'en sortir sain et sauf... #papillons #insectlore #loveanimals #toddlerlife

Catégories