//
Archives

Shopping

Cette catégorie contient 7 articles

Ma wishlist de Noël

Tardive certes, sans doute parce que je préfère d’abord penser aux autres, parce que je me fais plaisir en cherchant comment faire plaisir aux autres.

Pour moi, pas de gros besoins, sauf certains qui malheureusement ne peuvent se réaliser au pied du sapin : du temps en plus, de la douceur en plus, un monde plus juste, un gigantesque lieu d’accueil pour animaux …

Voici quand même mes petits plaisirs du moment :

  • une surjeteuse : j’espère réussir à m’en servir mais j’ai envie ainsi de multiplier les possibles en couture, je ne couds pas très souvent, pas de choses compliquées mais j’y prends beaucoup de plaisir et un peu de sérénité…
  • une énorme peluche contre laquelle qu’elle me blottir, oui j’assume mon envie de douceur…
  • des cosmétiques et maquillage 💄, parce que ça fait du bien aussi de prendre soin de soi et d’être jolie sur les photos. Du coup, je me suis déjà offert les cosmétiques histoire d’être prête pour le réveillon… Verdict de Bibounette « c’est quoi ça, ça sent pas bon »… Elle me fait rire car elle aime respirer ma peau! Et reconnaître l’odeur de sa maman, pas de la crème à l’odeur pourtant divine…
  • des livres évidemment : je lis désormais sur Kindle éclairée dans mes choix par Buline mais j’aime aussi les beaux livres à placer dans ma bibliothèque (à un endroit non colonisé par Bibounette et hors d’accès des dents du chat… ce qui limite en fait le concept de « bibliothèque « )
  • un Guvetch, plat bulgare en céramique qui permet de délicieuses et simples cuissons au four
  • des objets vintage, ma petite addiction
  • des marrons glacés et des Christstollen, mes petits péchés mignons de Noël
  • des massages pour déconnecter le corps et l’esprit l’espace d’un moment
  • du temps : oui, je sais, j’ai dit que je ne crois pas aux miracles ni au Père Noël, mais qui ne tente rien n’a rien…
  • des sourires et du partage…

img_8713

Joyeux Noël ❤️

Wishlist de Noël pour Bibounette

Mes achats de Noël sont presque bouclés et j’ai comme un goût d’inachevé…

Pour Bibounette notamment, c’est l’éternel dilemme :

*ne pas trop l’envahir de cadeaux, car elle est parfois à ce point inondée que plus rien ne l’intéresse… C’est un comble alors que je souhaite lui laisser le temps de découvrir à son rythme

*lui offrir l’accès à des jeux/activités qui pourraient l’intéresser; en d’autres termes, ne pas la priver, par un mauvais choix, de propositions qui auraient pu susciter son intérêt

Certes, tout choix s’exerce toujours dans un univers fermé. De par notre lieu de vie, notre culture, notre budget, nous n’avons accès qu’à un nombre fermé de possibilités. Mais tout de même, je ne peux m’empêcher de me sentir investie d’une grosse responsabilité, car pour l’instant, à l’âge de Bibounette, c’est encore beaucoup moi qui contrôle les contours de cet univers…

Bref, inutile de préciser que j’en passe des heures, à scruter ces contours, au détour de mes blogs préférés, des informations glanées ici et là, au regard des centres d’intérêt que Bibounette me donne à voir… dans sa vie quotidienne et lors de nos visites dans un très beau magasin de jouets…

Me voilà donc avec une liste plus ou moins fournie. Et j’aime cette étape de la liste, celle des possibles que l’on laisse reposer, celle qui évolue au fur et à mesure que Bibounette grandit. L’envie de demain diffère parfois de celle d’hier et c’est heureux que la liste ne soit que projet car il est encore temps de la modifier sans se retrouver encombré d’un jouet déjà dépassé…

Quand la liste devient cadeau réel et non pas potentiel… tout se complique… Car il s’agit d’établir un ordre de priorité pour lequel entre en ligne de compte l’intérêt de Bibounette bien sûr,  mais aussi l’encombrement,  la capacité de nuisance pour les oreilles parentales, le mode de production de l’objet en question, le budget évidemment et donc  l’ordre de priorité…

Ce qui m’agace un peu, c’est que je vais inévitablement être encombrée d’objets offerts par les uns et les autres, forcément bruyants, souvent en plastique très rose, qui certes éveilleront la curiosité de Bibounette (vous l’aurez compris, cela la change de son environnement habituel, que ce soit à la maison ou à l’école) mais ne stimuleront pas beaucoup sa créativité et seront vite délaissés. La plupart atterrissent au final chez ses grands-parents qui sur de courtes périodes, acceptent de supporter le bruit rose… En revanche, personne ne vient vers moi pour m’interroger sur une éventuelle liste, peut-être manquerait-elle sans doute de R* des Neiges et de K*ng Jouet… Et ce n’est pas du tout dans mon style de parler de liste si personne ne me demande rien. Car je considère qu’offrir des cadeaux est un acte spontané et certainement pas un dû ou quelquechose qu’on réclame. Comme je privilégie aussi certaines bonnes adresses sur le net, avec de vrais contacts humains, qu’on ne trouve pas toujours dans certains commerces, cela en rebute aussi certains, pour qui les grandes chaînes de distribution restent des valeurs sûres et Internet une vaste jungle à éviter. Je ne leur en veux pas. Après tout, ils font découvrir autre chose à Bibounette (et je croise les doigts pour que la créativité de « mes » jouets éthiques l’emporte sur le bruit rose)

Ma liste reste donc toujours longue, mais c’est sans doute très bien ainsi.

Voici quelques idées que je partage ici, non dans l’espoir que des connaissances de la vraie vie passent par ici (c’est même ma hantise!), d’ailleurs certains de ces objets seront bien sous le sapin, d’autres y viendront peut-être un jour… ou pas…

Avec ce cadeau, je me fais plaisir, tant l’objet est sublime, mais je suis aussi quasi certaine de recueillir un « waouh c’est magnifique! » de Bibounette, surtout qu’on prendra soin de la choisir bleue, sa couleur préférée… Et au vu du budget, ce sera un cadeau groupé, ce qui limite l’inondation de paquets

classique-rouge

  • Une voiture télécommandée

L’idée n’est pas de moi mais je la valide, je pense que Bibounette y trouvera un réel intérêt. Reste à espérer qu’elle fera un bruit de voiture et non de générique TV!

  • Des peluches

Cette idée là est de Bibounette. C’est ainsi que nous avons adopté 2 chiens au magasin de jouet, notre commerce de proximité… Schleich ou Hansa, entre autres, entre nous je craque aussi !

  • Des poupons

Oui, un bébé à s’occuper, c’est aussi une idée de Bibounette. J’ai un faible pour la marque Götz. Et j’ai récemment trouvé sur un marché de Noël une poupée artisanale espagnole Nines d’Onil (qui attendra sans doute l’anniversaire Bibounette pour sortir de son paquet)

  • Des billes!

C’est LA révélation de ces dernières semaines. Nous avions trouvé des billes sur un vide grenier. Pour éviter la surdose de Noël, j’ai déjà mis à disposition de Bibounette le circuit à billes trouvé chez Lidl (j’avais prévu d’inscrire le circuit Haba sur la liste de Noël mais j’ai saisi l’opportunité). Elle y joue de longs moments, spontanément, sur le circuit lui même, qui lui permet d’exercer sa motricité fine mais aussi en transvasant les billes, créant ainsi d’initiative de nouvelles activités. C’est beau, silencieux, reposant… J’aime!

billes

Alors j’ai envie de compléter la proposition avec une planche de comptage trouvée sur etsy mais qui sera faite chez nous par Papouet, le grand-père bricoleur) et un distributeur Kiko  qui me fait de l’œil depuis longtemps…

kiko-gatcha-gatcha

Sans oublier les billes percées à enfiler…

 

  • Un étal de marchande / de jeu

Le top, un étal Waldorf, le must de la qualité et de l’esthétique. Ceux de la marque Pinolino me faisaient aussi de l’œil…

Pour des questions de budget et d’encombrement, on se contentera de l’étal (en bois) de chez Lidl.

march

 

  • Une cabane

Bibounette dispose déjà d’une maison en bois dans le jardin, qui fait son bonheur.

Pour l’intérieur, je vois fleurir sur la toile la mode des tipis, je n’ai pas encore cédé à ces sirènes, pour plusieurs raisons : d’abord ma maison est pleine comme l’œuf… et je ne veux pas rajouter de structures monumentales… Ensuite, je n’aime pas trop les effets de mode… Je préfère piocher des idées et les retravailler pour en faire une solution parfaitement adaptée à mon intérieur et mon usage. Je suis donc encore en pleine réflexion… Ce qui est sûr, c’est que cette mode ne sort pas de nulle part, il est évident que Bibounette ADORE les petits coins où se cacher, les petites cabanes avec des portes réelles ou imaginaires à fermer… Alors peut-être un ciel de lit dans un coin de pièce comme cette tente de Vanessa Pouzet… consu par mes soins… Réflexion à suivre…

diy-tente-enfant

 

  • Une sculpture de jardin

Un gros animal pour lui rappeler son parc animalier préféré?

il_570xn_464731692_ccik

 

  •  Des livres évidemment

Je ne vais pas faire ici de liste spécifique pour Noël, elles foisonnent sur la blogosphère… Disons que je privilégie les histoires ouvertes, ni trop religieuses, ni trop père Noël. Des ouvrages allemands qui retranscrivent si bien l’esprit de Noël, le tout neuf « Noël Montessori » ou le « P’tit Doc Noël » (comme d’ailleurs sur d’autres thèmes le reste de la collection) figurent dans notre bibliothèque, ainsi que des livres sonores, parmi lesquels pour les plus petits le joli « Vive Noël« , ou des livres Pop up comme « Flocons de Neige« … Il nous reste à découvrir d’autres ouvrages repérés sur la toile comme par exemple « Le géant de Noël« , « Ernest et Clémentine » ou la « Robe de Noël »…

Sinon, au-delà des ouvrages spécifiques sur Noël, c’est le moment de penser aux beaux ouvrages comme le magnifique « Cartes« , le « Livre extraordinaire des animaux« , la collection Printemps Eté Automne Hiver de Rotraut Susanne Berner, le livre géant « Chien bleu » ou de petits livres avec de douces histoires comme le très joli « Il était une fois Porte des Lilas« .

 

  • Des DVD…

Oui, à mon grand désespoir, Bibounette est un peu accro… Mais je reconnais qu’en pratiquant des choix sélectifs (qui pourraient faire l’objet d’un autre billet), elle apprend aussi beaucoup ainsi. Actuellement, elle visionne avec plaisir les DVD allemands Mondbär et Nochmaaal, rien de mieux que ces vidéos très démonstratives pour se familiariser avec la musique de cette langue que j’affectionne, qu’elle entend parler quelquefois mais pas suffisamment à mon goût et que je ne parviens pas à faire l’effort de lui parler aussi souvent que je l’aurais souhaité. Je suis bilingue mais ce n’est pas ma langue maternelle et ça ne m’est pas suffisamment naturel de l’employer dans mes échanges avec elle.

 

  •  Des applications…

Là aussi, sa passion m’a conduite à bien des recherches. La dernière trouvaille qui la fait bien rire et dédramatise le grand méchant loup qu’elle a (mal) découvert à l’école… c’est l’application de Potion of Creativity

 

  • Des objets home-made faits par les proches ou glanés sur etsy

Malheureusement, mes proches pourtant doués de leurs mains ont tendance à considérer qu’il faut absolument « acheter quelquechose »… Consommation quand tu nous tiens…

 

  • De belles matières pour des loisirs créatifs ou des loose parts pour créer :

Ramassés ou chinés ici ou là, au gré de nos pas, et sur la boutique Mercurius, par exemple du feutre, du vrai en laine…

 

 

 

  • Un animal, un vrai?

En vraie amoureuse des animaux, je considère que la place d’un animal n’est pas sous le sapin. Un animal n’est pas un cadeau que l’on offre en surprise, adopter un animal c’est un engagement personnel que l’on prend. Ceci dit, pour un jeune enfant, si les parents se sentent prêts à s’engager pour s’occuper d’un animal, c’est un véritable cadeau qu’ils offrent à toute la famille, c’est une école de la vie, de la responsabilité, de l’amour… Je ferai ainsi en sorte que l’agnelle que Bibounette a nourrie au biberon cet été rejoigne bientôt la famille… Mais elle ne sera pas présentée comme un cadeau de Noël, un cadeau de la vie, oui!

 

 

A bientôt pour ma wish-list à moi… (même si avec celle de Bibounette je me fais déjà plus que plaisir ) et Joyeuses fêtes à vous!

 

 

Des basiques pour la rentrée : Leo and Yaz (avec un #couponcode pour les lecteurs 😍)

Je poursuis ici ma série d’articles relatifs aux vêtements pour enfants. Et, avant de faire un inventaire complet de mes coups de coeur, je voudrais partager ici une jolie découverte, la marque turque Leo and Yaz qui propose une série de beaux basiques : des vêtements en coton bio bien dense mais pas trop, fabriqués en Turquie, faciles d’entretien et bien résistants au lavage, des basiques unis et donc faciles à assortir, de belles coupes (sarouels, T-shirt avec poche plaquée, robe évasée), des modèles évolutifs (leggings à retourner), des modèles confortables (pas d’élastique à taille mais un tissage en côtes, beaucoup plus confortable, et qui ici assure un très bon maintien contrairement à d’autres marques où le pantalon finit par tomber).

Et tout cela à des prix vraiment tout doux !!! ( à noter toutefois pour éviter toute mauvaise surprise que des taxes sont à payer à la livraison -du moins avec la livraison rapide, je n’ai pas testé la livraison lente- mais taxes comprises, les prix restent bien inférieurs à ceux des concurrents).

Bref, pour moi, c’est vraiment la base de la garde-robe quotidienne pour l’été et la demi-saison (car l’hiver je privilégie la laine).

Sarouels et T-shirts unis Leo and Yaz; T-shirt à motif Maxomorra, gilets LFOH, Bonton et Cosilana 

Côté taille, ma fille de 2 ans et demi pour 97 cm porte du 2-3 ans ou du 3-4 ans. Le 2-3 ans convient parfaitement en haut mais commence à être un peu court pour le modèle sarouel. Le modèle legging est encore parfait. Actuellement la gamme s’arrête au 3-4 ans mais ne demande qu’à grandir et j’attends avec impatience une extension de la collection.
Cerise sur le gâteau, les créatrices sont adorables et offrent à mes lecteurs une réduction de 20% avec le code leoandyaz. A vos paniers!

 

Je précise que cet article, comme le reste du contenu du blog, n’est pas sponsorisé

Les vêtements pour enfant : toute une histoire et une bonne adresse

Avant d’avoir un enfant, dépenser de l’argent pour des vêtements qui servent quelques semaines me semblait un peu inapproprié. Mais quand j’ai préparé le trousseau de Bibounette, j’ai eu envie de privilégier de belles matières naturelles et me suis vite aperçue du coût associé… J’ai alors découvert tout un monde à explorer, tout aussi vaste et riche que celui des accessoires de puériculture. Ce sur quoi je n’ai pas changé d’avis au fil de mes explorations, c’est le confort et la praticité.

Le confort c’est l’affaire de bébé : ne pas être serré, profiter de matières douces, saines, dans lesquelles bébé ne transpire pas.
La praticité, c’est dans un premier temps l’affaire des jeunes parents maladroits et celle du personnel de la crèche. Mais cela devient vite aussi l’affaire de l’enfant qui gagne en autonomie, peut ainsi s’habiller se déshabiller seul, ce qui l’aide aussi dans l’acquisition confortable de la continence. La praticité, au fil des mois, c’est aussi la facilité d’entretien, ce qui allège les corvées des parents et leur permet de ne pas mettre la pression sur les enfants, qui évidemment salissent et usent les vêtements…
Je ne me souviens plus exactement comment j’ai découvert la boutique Mamoulia. Peut-être par un moteur de recherche lors d’une recherche de vêtements en laine ou bien par le blog de Minuscule infini qui est pour moi source de tant d’inspiration (et pas seulement sur la laine 😉🐏! ). Toujours est-il que ce fut et cela reste une belle trouvaille! Que je partage régulièrement quand j’ai des questions (fréquentes!) sur les vêtements que porte Bibounette.
Mamoulia c’est évidemment les vêtements en laine évolutifs Manymonths que l’on ne présente plus et dont j’ai déjà parlé ici. Mais c’est plus que cela car non seulement la boutique propose des marques intéressantes mais, ce qui m’a séduit, ce sont surtout les conseils avisés que Yuliya donne en regard de chaque article qu’elle a elle-même testé et approuvé auprès de ses enfants. Les informations sur les matières, leur entretien, l’histoire de la marque, la façon dont elle taille, sont toujours très précises. Et, s’il manquait un élément, Yuliya le donne bien volontiers de manière très réactive. C’est grâce aux conseils dispensés par Yuliya que je me suis laissé convaincre de la facilité d’entretien de la laine (j’ai toujours été convaincue de ses bienfaits 🐏 mais j’ai été longtemps freinée par l’idée de l’entretien).

Et l’avantage avec les marques proposées par Mamoulia, c’est leur côté évolutif ce qui me permet de revenir sur ma préoccupation première, à savoir éviter de dépenser de l’argent pour des vêtements qui durent peu de temps. Une de mes astuces (qui permet d’économiser mais nécessite aussi une bonne gestion des stocks), c’est de profiter des soldes ou promotion fréquentes chez Mamoulia pour acheter des pièces de grande taille qui serviront plus tard à Bibounette. Les T-shirts de taille 6 ou 7 ans lui servent actuellement de pyjamas bien confortables et seront le moment venu des T-shirts bien ajustés. Ceux en manches longues servent de petits pulls légers tant qu’ils sont un peu larges. Les produits étant de qualité, ils résistent bien au lavage et devraient donc durer plusieurs saisons.

Alors au fil des saisons et des partages de Yuliya, j’ai découvert avec elle d’autres marques, par exemple Duns Sweden dont je vais vous parler ici.


Beaucoup de points forts :
Un coton bio bien épais, confortable et résistant. Des couleurs vives et des imprimés mixtes (ce qui me va très bien car je fuis le « girly »). Des motifs enfantins mais pas « gnangnan », ce qui me va bien aussi, car assez rares sont les intermédiaires entre bébé rose et mini miss. Des coupes simples et efficaces, avec des tailles généreuses.
S’il faut trouver des points faibles :  il n’y a pas de basiques unis, alors pour assortir avec le reste de la tenue, mieux vaut miser sur des pièces unies dans d’autres marques (comme chez Leo and Yaz ou Pan Pantaloni dont je parlerai une prochaine fois). Et je ne suis pas très convaincue par la coupe des pantalons, qui ne convient pas à Bibounette (la taille, sous forme de côtes, est malheureusement trop large pour assurer un bon maintien et la jambe proportionnellement trop courte pour elle).

Mamoulia, c’est aussi parmi mes marques fétiches, Maxomorra, Iobio pour le coton bio et Cosilana pour la laine.  Et c’est encore un magasin dans le 7eme arrondissement de Paris. Quoique parisienne, je n’ai pas encore eu l’occasion de lui rendre visite, car ce n’est pas trop mon quartier et mon temps est compté, mais je suis certaine que la boutique vaut le détour…

#Trouvailles : au jardin

Je ne compte pas les heures passées sur le net, à lire, vous lire, chercher, évaluer, trouver, chercher encore… Je me dis souvent que c’est beaucoup de temps passé, beaucoup de tiroirs un peu encombrés, et puis, quand ma fille manifeste de l’intérêt pour un sujet et que j’ai justement dans un tiroir secret, un objet prêt à éclairer une partie de sa réflexion, that makes my day 😊

Parfois, souvent, j’ai dans l’idée de partager avec vous ces trouvailles, mais je souhaite tellement, d’abord les tester, approuver, améliorer, avant de les partager, que les articles en brouillon s’accumulent et le partage n’a pas lieu…

J’ai ainsi en projet un article sur la garde robe d’été de Bibounette, pour laquelle j’ai craqué sur de belle jeunes marques éthiques, promis l’article ou les articles vont arriver!

Mais en attendant, et quitte à revenir plus tard pour le partage d’expérience, je partage ici Mon coup de cœur du soir pour le site Radis et Capucine et le blog correspondant. La philosophie de cette maison dit que jardiner est avant tout un jeu. Je cherchais un pulvérisateur pour petites mains, j’y ai logiquement trouvé plein d’autres belles idées pour petits jardiniers avides d’apprendre!

 

image

Et chez vous, que font les enfants au jardin entre 2 ondées? ☔️

 

 

Ma passion du vintage : vive Marinette !

 

 

Ceux qui me suivent sur IG ont dû remarquer en arrière-plan mon intérieur vintage… Ce qui aurait pu faire fuir d’autres visiteurs a créé mon coup de cœur pour cette maison, dans son jus, chic et authentique…

J’ai toujours eu une passion pour le vintage, ma madeleine de Proust, qui à l’époque s’appelait plus « démodé » que « charme suranné ». Par chance, aujourd’hui, c’est être « tendance »…

Je m’en moque un peu car mon goût a toujours été assumé, à la fois côté sentimental et côté esthétique. Ce qui me plaît dans le fait que la mode est venue au vintage, outre la satisfaction d’être un peu précurseur, c’est la joie de trouver beaucoup plus facilement de quoi me faire bondir de joie! C’est le fait que ma préoccupation de choix éthiques rejoigne mon goût esthétique! C’est de faire vivre et revivre des objets fabriqués en un temps où ils étaient moins nombreux, de plonger plus facilement dans l’histoire, les histoires.

Ma dernière trouvaille (merci IG!) c’est par ici : les ateliers de Marinette, une boutique à Lyon (un peu trop loin de chez moi, ouin) et un e-shop (youpie). Toute un univers qu’on respire… même en ligne!

En vente, des stocks anciens d’épicerie, usine, etc chinés pour nous, pour vous! de multiples petits objets et de plus grosses pièces, de quoi parfaire sa déco ou créer une sublime panière de loose parts pour Bibounette…

De la verrerie, de la quincaillerie, des bobines, des caisses, des boîtes, des buvards… Des objets authentiques, de belles matières nobles, du fabriqué en France comme on n’est fait plus… du plastique sans doute plein de BPA mais quand ma fille aura mangé son quinzième petit avion issu d’un stock d’usine, j’aviserai…

Bref, je vous préviens, si vous ouvrez la page de Marinette, vous allez succomber… D’autant que si vous êtes amenés à les contacter pour plus de renseignements, derrière la page web se cache un service attentionné…

Alors, bon shopping !

 Je précise que cet article, comme le reste du contenu du blog, n’est pas sponsorisé

Mes coups de cœur Etsy

Une fois n’est pas coutume, je partage ici mes coups de cœur sur la plateforme Etsy… Ça m’évitera peut-être de vider mon compte en banque en commandant toutes ces merveilles… Vous y trouverez de la laine 🐏 et du bois, évidemment…

Alors d’abord les boutiques pour lesquelles j’ai déjà craqué; pour beaucoup, je les ai découvertes sur IG et je jubile à l’idée de shopper des réalisations authentiques aux quatre coins du monde

*Teeny Weeny Boutique :

des petites figurines en bois, personnalisées à souhait, résultat très ressemblant et très esthétique, artiste très sympathique : elle a su créer ma tribu!

image

*My big world 2015

Il n’y a que sur Etsy qu’on trouve cela! Réalisations en feutre de lieux théâtraux dans lesquels figurine et petites poupées pourront évoluer au gré de l’imagination de l’enfant

Travail soigné, jusque dans les détails, attention toutefois aux petites pièces potentiellement détachables, et à la taille (plus imposante que je ne pensais, une étagère ne suffit pas à les disposer) de ces objets (NB : 🐱 n’est pas fourni avec 😂)

image

*Des jouets en bois massif huilé made in Lituanie chez Friendly Toys

Sur place, c’est moins cher mais c’est aussi moins pratique! Merci Etsy…

*Des boîtes à musique en bois chez Woodissimo

*Des billes de laine feutrées comme celles de Schuffelinis

*Des headbands rigolos et/ou esthétiques pour s’amuser à un look coordonné mère-fille : honnêtement, je n’ai pas poussé, j’ai même résisté… Je ne me voyais pas affubler ma fille nouveau-né de bandeaux ridicules mais du haut de ces 2 ans, elle m’en réclame! Ça fait réfléchir au poids des codes sociaux…

Bon, si c’est pour opter pour de belles matières et échanger avec des vendeuses sympas, alors pourquoi pas!

J’en ai trouvé chez BowsbyBritt, chez Arrête de bouder et chez InAndOut

 

Et les boutiques que je regarde en salivant :

*Montessori restore, que j’explore sans crainte car elle ne livre pas en Europe

*Wooly Topic  : je trouve ses poupées anatomiques génialissimes… Seul le prix, sans doute justifié au vu du travail, me freine. Pour un moindre budget, les planètes en laine feutrée me paraissent être une alternative poétique au visionnage répété de la vidéo de Bob le train sur le système solaire. Vidéo qui passionne actuellement Bibounette : certes, à 2 ans, la chanson rengaine de la vidéo est sans doute plus attractive que le système solaire lui-même mais j’aime rêver! Et la laine, c’est fait pour durer 😂

*Un peu dans la même veine mais plus pour la déco que pour le jeu, les réalisations en belle laine feutrée de Wish and Wonder Crafts, pour célébrer la parentalité

*Gnomewerks ou La petite Agnès pour figurer les saisons avec toute la poésie Waldorf

 

Et vous, que recherchez vous sur la toile?

 

 

 

 

Mon Instagram

Amusements du soir à l'initiative de Bibounette #ecrire #apprentissagesautonomes #coschooling #toddlerlife Le chien que nous croisons tous les jours sur notre trajet et dont Bibounette prend grand soin : ce soir elle a voulu écrire son nom et m'a demandé un modèle, alors on s'y est mis tous les 2, Papacahuete et moi pour répondre au mieux à la demande, et elle a à son tour crayonné sur une figurine #sedepasserpoursesenfants #vafalloirquejereprenneleslignesdecriture #coschooling #todderlife Bon, c'est officiel, je préfère plastifier, relier... que préparer les valises! #bonfautquejemymette #motherlife #apprentissagesautonomes #montessoriathome #coschooling Passer de jumeaux à triplés 😉@duo_de_chine #vintage #reveils #jaz #deco #homesweethome

Catégories