//
Archives

Trouvailles

Cette catégorie contient 5 articles

Plastifier, relier, massicoter

Au fur et à mesure que Bibounette grandit et formule de plus en plus clairement des demandes d’activités, me voilà encore plus que précédemment (si, si, c’est possible) partie pour rechercher des activités adéquates… Plutôt que d’acheter des ouvrages et matériels clefs en main, ou pour les compléter, il m’est souvent nécessaire d’adapter des documents trouvés sur le net.

Mes sources d’inspiration tournent beaucoup autour des sites La Classe de Laurène, Coquelipop qui mettent à disposition des documents gratuits et j’ai découvert dernièrement un site de vente de documents pédagogiques La Boutique Pédagogique, à des tarifs très accessibles, l’intérêt étant de trouver toutes les ressources en un même site et aussi de pouvoir commander, si vous ne trouvez pas le document qui correspond exactement à votre besoin, des documents personnalisés (oui, ma tête fourmille d’idées mais je ne suis pas une pro de la conception sur ordinateur…)

Il me reste à les plastifier, les découper, les relier, pour présenter à Bibounette les activités qui correspondent à son envie (et parfois son besoin) du moment… Et pour cela, voici le matériel, que je valide après utilisation intensive!

  • Pour plastifier

Plastifieuse : ce modèle est livré avec la réglette de découpage

Feuilles de plastification : à choisir avec un grammage suffisant

Arrondisseur / corner cutter pour arrondir les coins et éviter de griffer les petites mains : le petit appareil fourni avec ma plastifieuse n’était pas très efficace, j’ai donc investi dans celui-ci qui ma changé la vie

Pastilles velcro

  • Pour relier

IMG_1693

Parce que parfois, j’en ai marre de plastifier, la relieuse est une bonne alternative pour créer des livrets personnalisés que je mélange avec ses livres et que Bibounette peut feuilleter à loisir. Elle me permet aussi de créer des livrets d’exercices. Certes les livrets contrairement aux feuilles plastifiés ne soit pas beaucoup réutilisables (mais ils peuvent éventuellement être réalisés en plusieurs exemplaires) : ils évitent les feuilles volantes,  permettent de faire des collages, constituent un entraînement à la tenue du crayon… Et j’utilise des feuillets bristol de couleur pour séparer les chapitres.

Pour conclure, malgré mon enthousiasme du moment, je garde en mémoire une remarque lue chez Coquelipop : dans la plastification comme pour le reste des propositions, il importe d’éviter l’excès et de faire des choix car la préparation de ces documents peut être très chronophage,  polluante, et contreproductive si l’enfant est noyé sous les ressources…

Et vous, vous êtes fan de fiches aussi?

 

PS : cet article, comme l’ensemble des articles du blog, n’est pas sponsorisé

Wishlist de Noël pour Bibounette

Mes achats de Noël sont presque bouclés et j’ai comme un goût d’inachevé…

Pour Bibounette notamment, c’est l’éternel dilemme :

*ne pas trop l’envahir de cadeaux, car elle est parfois à ce point inondée que plus rien ne l’intéresse… C’est un comble alors que je souhaite lui laisser le temps de découvrir à son rythme

*lui offrir l’accès à des jeux/activités qui pourraient l’intéresser; en d’autres termes, ne pas la priver, par un mauvais choix, de propositions qui auraient pu susciter son intérêt

Certes, tout choix s’exerce toujours dans un univers fermé. De par notre lieu de vie, notre culture, notre budget, nous n’avons accès qu’à un nombre fermé de possibilités. Mais tout de même, je ne peux m’empêcher de me sentir investie d’une grosse responsabilité, car pour l’instant, à l’âge de Bibounette, c’est encore beaucoup moi qui contrôle les contours de cet univers…

Bref, inutile de préciser que j’en passe des heures, à scruter ces contours, au détour de mes blogs préférés, des informations glanées ici et là, au regard des centres d’intérêt que Bibounette me donne à voir… dans sa vie quotidienne et lors de nos visites dans un très beau magasin de jouets…

Me voilà donc avec une liste plus ou moins fournie. Et j’aime cette étape de la liste, celle des possibles que l’on laisse reposer, celle qui évolue au fur et à mesure que Bibounette grandit. L’envie de demain diffère parfois de celle d’hier et c’est heureux que la liste ne soit que projet car il est encore temps de la modifier sans se retrouver encombré d’un jouet déjà dépassé…

Quand la liste devient cadeau réel et non pas potentiel… tout se complique… Car il s’agit d’établir un ordre de priorité pour lequel entre en ligne de compte l’intérêt de Bibounette bien sûr,  mais aussi l’encombrement,  la capacité de nuisance pour les oreilles parentales, le mode de production de l’objet en question, le budget évidemment et donc  l’ordre de priorité…

Ce qui m’agace un peu, c’est que je vais inévitablement être encombrée d’objets offerts par les uns et les autres, forcément bruyants, souvent en plastique très rose, qui certes éveilleront la curiosité de Bibounette (vous l’aurez compris, cela la change de son environnement habituel, que ce soit à la maison ou à l’école) mais ne stimuleront pas beaucoup sa créativité et seront vite délaissés. La plupart atterrissent au final chez ses grands-parents qui sur de courtes périodes, acceptent de supporter le bruit rose… En revanche, personne ne vient vers moi pour m’interroger sur une éventuelle liste, peut-être manquerait-elle sans doute de R* des Neiges et de K*ng Jouet… Et ce n’est pas du tout dans mon style de parler de liste si personne ne me demande rien. Car je considère qu’offrir des cadeaux est un acte spontané et certainement pas un dû ou quelquechose qu’on réclame. Comme je privilégie aussi certaines bonnes adresses sur le net, avec de vrais contacts humains, qu’on ne trouve pas toujours dans certains commerces, cela en rebute aussi certains, pour qui les grandes chaînes de distribution restent des valeurs sûres et Internet une vaste jungle à éviter. Je ne leur en veux pas. Après tout, ils font découvrir autre chose à Bibounette (et je croise les doigts pour que la créativité de « mes » jouets éthiques l’emporte sur le bruit rose)

Ma liste reste donc toujours longue, mais c’est sans doute très bien ainsi.

Voici quelques idées que je partage ici, non dans l’espoir que des connaissances de la vraie vie passent par ici (c’est même ma hantise!), d’ailleurs certains de ces objets seront bien sous le sapin, d’autres y viendront peut-être un jour… ou pas…

Avec ce cadeau, je me fais plaisir, tant l’objet est sublime, mais je suis aussi quasi certaine de recueillir un « waouh c’est magnifique! » de Bibounette, surtout qu’on prendra soin de la choisir bleue, sa couleur préférée… Et au vu du budget, ce sera un cadeau groupé, ce qui limite l’inondation de paquets

classique-rouge

  • Une voiture télécommandée

L’idée n’est pas de moi mais je la valide, je pense que Bibounette y trouvera un réel intérêt. Reste à espérer qu’elle fera un bruit de voiture et non de générique TV!

  • Des peluches

Cette idée là est de Bibounette. C’est ainsi que nous avons adopté 2 chiens au magasin de jouet, notre commerce de proximité… Schleich ou Hansa, entre autres, entre nous je craque aussi !

  • Des poupons

Oui, un bébé à s’occuper, c’est aussi une idée de Bibounette. J’ai un faible pour la marque Götz. Et j’ai récemment trouvé sur un marché de Noël une poupée artisanale espagnole Nines d’Onil (qui attendra sans doute l’anniversaire Bibounette pour sortir de son paquet)

  • Des billes!

C’est LA révélation de ces dernières semaines. Nous avions trouvé des billes sur un vide grenier. Pour éviter la surdose de Noël, j’ai déjà mis à disposition de Bibounette le circuit à billes trouvé chez Lidl (j’avais prévu d’inscrire le circuit Haba sur la liste de Noël mais j’ai saisi l’opportunité). Elle y joue de longs moments, spontanément, sur le circuit lui même, qui lui permet d’exercer sa motricité fine mais aussi en transvasant les billes, créant ainsi d’initiative de nouvelles activités. C’est beau, silencieux, reposant… J’aime!

billes

Alors j’ai envie de compléter la proposition avec une planche de comptage trouvée sur etsy mais qui sera faite chez nous par Papouet, le grand-père bricoleur) et un distributeur Kiko  qui me fait de l’œil depuis longtemps…

kiko-gatcha-gatcha

Sans oublier les billes percées à enfiler…

 

  • Un étal de marchande / de jeu

Le top, un étal Waldorf, le must de la qualité et de l’esthétique. Ceux de la marque Pinolino me faisaient aussi de l’œil…

Pour des questions de budget et d’encombrement, on se contentera de l’étal (en bois) de chez Lidl.

march

 

  • Une cabane

Bibounette dispose déjà d’une maison en bois dans le jardin, qui fait son bonheur.

Pour l’intérieur, je vois fleurir sur la toile la mode des tipis, je n’ai pas encore cédé à ces sirènes, pour plusieurs raisons : d’abord ma maison est pleine comme l’œuf… et je ne veux pas rajouter de structures monumentales… Ensuite, je n’aime pas trop les effets de mode… Je préfère piocher des idées et les retravailler pour en faire une solution parfaitement adaptée à mon intérieur et mon usage. Je suis donc encore en pleine réflexion… Ce qui est sûr, c’est que cette mode ne sort pas de nulle part, il est évident que Bibounette ADORE les petits coins où se cacher, les petites cabanes avec des portes réelles ou imaginaires à fermer… Alors peut-être un ciel de lit dans un coin de pièce comme cette tente de Vanessa Pouzet… consu par mes soins… Réflexion à suivre…

diy-tente-enfant

 

  • Une sculpture de jardin

Un gros animal pour lui rappeler son parc animalier préféré?

il_570xn_464731692_ccik

 

  •  Des livres évidemment

Je ne vais pas faire ici de liste spécifique pour Noël, elles foisonnent sur la blogosphère… Disons que je privilégie les histoires ouvertes, ni trop religieuses, ni trop père Noël. Des ouvrages allemands qui retranscrivent si bien l’esprit de Noël, le tout neuf « Noël Montessori » ou le « P’tit Doc Noël » (comme d’ailleurs sur d’autres thèmes le reste de la collection) figurent dans notre bibliothèque, ainsi que des livres sonores, parmi lesquels pour les plus petits le joli « Vive Noël« , ou des livres Pop up comme « Flocons de Neige« … Il nous reste à découvrir d’autres ouvrages repérés sur la toile comme par exemple « Le géant de Noël« , « Ernest et Clémentine » ou la « Robe de Noël »…

Sinon, au-delà des ouvrages spécifiques sur Noël, c’est le moment de penser aux beaux ouvrages comme le magnifique « Cartes« , le « Livre extraordinaire des animaux« , la collection Printemps Eté Automne Hiver de Rotraut Susanne Berner, le livre géant « Chien bleu » ou de petits livres avec de douces histoires comme le très joli « Il était une fois Porte des Lilas« .

 

  • Des DVD…

Oui, à mon grand désespoir, Bibounette est un peu accro… Mais je reconnais qu’en pratiquant des choix sélectifs (qui pourraient faire l’objet d’un autre billet), elle apprend aussi beaucoup ainsi. Actuellement, elle visionne avec plaisir les DVD allemands Mondbär et Nochmaaal, rien de mieux que ces vidéos très démonstratives pour se familiariser avec la musique de cette langue que j’affectionne, qu’elle entend parler quelquefois mais pas suffisamment à mon goût et que je ne parviens pas à faire l’effort de lui parler aussi souvent que je l’aurais souhaité. Je suis bilingue mais ce n’est pas ma langue maternelle et ça ne m’est pas suffisamment naturel de l’employer dans mes échanges avec elle.

 

  •  Des applications…

Là aussi, sa passion m’a conduite à bien des recherches. La dernière trouvaille qui la fait bien rire et dédramatise le grand méchant loup qu’elle a (mal) découvert à l’école… c’est l’application de Potion of Creativity

 

  • Des objets home-made faits par les proches ou glanés sur etsy

Malheureusement, mes proches pourtant doués de leurs mains ont tendance à considérer qu’il faut absolument « acheter quelquechose »… Consommation quand tu nous tiens…

 

  • De belles matières pour des loisirs créatifs ou des loose parts pour créer :

Ramassés ou chinés ici ou là, au gré de nos pas, et sur la boutique Mercurius, par exemple du feutre, du vrai en laine…

 

 

 

  • Un animal, un vrai?

En vraie amoureuse des animaux, je considère que la place d’un animal n’est pas sous le sapin. Un animal n’est pas un cadeau que l’on offre en surprise, adopter un animal c’est un engagement personnel que l’on prend. Ceci dit, pour un jeune enfant, si les parents se sentent prêts à s’engager pour s’occuper d’un animal, c’est un véritable cadeau qu’ils offrent à toute la famille, c’est une école de la vie, de la responsabilité, de l’amour… Je ferai ainsi en sorte que l’agnelle que Bibounette a nourrie au biberon cet été rejoigne bientôt la famille… Mais elle ne sera pas présentée comme un cadeau de Noël, un cadeau de la vie, oui!

 

 

A bientôt pour ma wish-list à moi… (même si avec celle de Bibounette je me fais déjà plus que plaisir ) et Joyeuses fêtes à vous!

 

 

Mes astuces pour la rentrée… et la suite !

Voilà déjà un moment que je pense à partager ici mes petites astuces du quotidien, les petites trouvailles qui font qu’on se dit « bon sang, comment je faisais avant »!

Alors c’est cadeau, pour adoucir un petit peu la rentrée, la reprise du rythme et des parapluies…

image

  • Qui dit rentrée à l’école, mais aussi à la crèche, au centre de loisirs… dit marquage des vêtements. J’ai sué les années précédentes pour thermocoller des étiquettes saluées par Bibounette d’un « ça gêne Maman », tenté les étiquettes autocollantes qui collent bien à la machine à laver ou au sèche-linge, moins aux vêtements, et j’ai découvert grâce à cet article, le graal : C-TAKI un tampon-textile, parfait pour tamponner rapidement les étiquettes de vêtements et marquer en un temps record tous les vêtements. On peut même confier aux enfants le soin de réaliser eux-même le marquage. TGL création certifie que l’encre est non-toxique et j’ai pu tester et vérifier qu’elle ne part pas au lavage. Le seul bémol, c’est pour les étiquettes noires des marques Pan pantaloni et Maxomorra (il paraît qu’on peut tamponner directement le vêtement si le tissu est épais mais je n’ai pas osé).

 

  • Qui dit rentrée, dit reprise du rythme effréné, et limitation du monde à métro-boulot-bibounette-dodo. Une collègue m’a reconnectée à l’actualité du monde en me donnant son astuce : la radio sous la douche. Avec ce modèle, je débarque un peu moins quand on me parle de l’actualité mondiale!

 

  • Qui dit rentrée, dit reprise du rythme effréné et exigence d’organisation. Je pense être organisée, ou tout du moins je passe beaucoup de temps à organiser et penser l’organisation. Mais quand la rentrée arrive, il faut avant tout être efficace et agir. Pour cela, j’adhère complètement au concept de mini-habitudes développé par Caro Hardy, vous pouvez suivre son cours gratuit!

 

  • Qui dit la rentrée, dit reprise de nos transhumances (oui, nous habitons en banlieue et Bibounette va à l’école près de notre travail à Paris). Elle marche beaucoup mais il arrive que nous la portions et de toutes façons, il faut rester libre de ses mouvements. Pas facile avec tout le matériel à transporter, pour elle et pour le travail. Mieux vaut s’équiper d’un bon sac à dos… Mais voilà qui n’est pas très glamour pour la journée de working girl… Comme j’ai depuis longtemps abandonné l’idée de transvaser de sac en sac en en oubliant la moitié au passage, j’ai cherché la perle rare : un sac bandoulière pratique qui se transforme en sac à dos confortable… D’après mes recherches, ils sont rares, alors je vous livre ma trouvaille : le sac JU.JU.BE BBF qui m’accompagne depuis 2 ans déjà (il est résistant!)

 

  • Qui dit rentrée, dit activités pédagogiques et dessins à conserver et donc mon jouet préféré, ma plastifieuse adorée! S’il est bien un investissement que j’ai rentabilisé c’est celui-là! Sans oublier l’outil indispensable pour découper les coins, pour épargner les petites mains!

 

 

Et vous, quels sont vos bons plans pour la rentrée?

 

#Trouvailles : au jardin

Je ne compte pas les heures passées sur le net, à lire, vous lire, chercher, évaluer, trouver, chercher encore… Je me dis souvent que c’est beaucoup de temps passé, beaucoup de tiroirs un peu encombrés, et puis, quand ma fille manifeste de l’intérêt pour un sujet et que j’ai justement dans un tiroir secret, un objet prêt à éclairer une partie de sa réflexion, that makes my day 😊

Parfois, souvent, j’ai dans l’idée de partager avec vous ces trouvailles, mais je souhaite tellement, d’abord les tester, approuver, améliorer, avant de les partager, que les articles en brouillon s’accumulent et le partage n’a pas lieu…

J’ai ainsi en projet un article sur la garde robe d’été de Bibounette, pour laquelle j’ai craqué sur de belle jeunes marques éthiques, promis l’article ou les articles vont arriver!

Mais en attendant, et quitte à revenir plus tard pour le partage d’expérience, je partage ici Mon coup de cœur du soir pour le site Radis et Capucine et le blog correspondant. La philosophie de cette maison dit que jardiner est avant tout un jeu. Je cherchais un pulvérisateur pour petites mains, j’y ai logiquement trouvé plein d’autres belles idées pour petits jardiniers avides d’apprendre!

 

image

Et chez vous, que font les enfants au jardin entre 2 ondées? ☔️

 

 

Ma passion du vintage : vive Marinette !

 

 

Ceux qui me suivent sur IG ont dû remarquer en arrière-plan mon intérieur vintage… Ce qui aurait pu faire fuir d’autres visiteurs a créé mon coup de cœur pour cette maison, dans son jus, chic et authentique…

J’ai toujours eu une passion pour le vintage, ma madeleine de Proust, qui à l’époque s’appelait plus « démodé » que « charme suranné ». Par chance, aujourd’hui, c’est être « tendance »…

Je m’en moque un peu car mon goût a toujours été assumé, à la fois côté sentimental et côté esthétique. Ce qui me plaît dans le fait que la mode est venue au vintage, outre la satisfaction d’être un peu précurseur, c’est la joie de trouver beaucoup plus facilement de quoi me faire bondir de joie! C’est le fait que ma préoccupation de choix éthiques rejoigne mon goût esthétique! C’est de faire vivre et revivre des objets fabriqués en un temps où ils étaient moins nombreux, de plonger plus facilement dans l’histoire, les histoires.

Ma dernière trouvaille (merci IG!) c’est par ici : les ateliers de Marinette, une boutique à Lyon (un peu trop loin de chez moi, ouin) et un e-shop (youpie). Toute un univers qu’on respire… même en ligne!

En vente, des stocks anciens d’épicerie, usine, etc chinés pour nous, pour vous! de multiples petits objets et de plus grosses pièces, de quoi parfaire sa déco ou créer une sublime panière de loose parts pour Bibounette…

De la verrerie, de la quincaillerie, des bobines, des caisses, des boîtes, des buvards… Des objets authentiques, de belles matières nobles, du fabriqué en France comme on n’est fait plus… du plastique sans doute plein de BPA mais quand ma fille aura mangé son quinzième petit avion issu d’un stock d’usine, j’aviserai…

Bref, je vous préviens, si vous ouvrez la page de Marinette, vous allez succomber… D’autant que si vous êtes amenés à les contacter pour plus de renseignements, derrière la page web se cache un service attentionné…

Alors, bon shopping !

 Je précise que cet article, comme le reste du contenu du blog, n’est pas sponsorisé

Mon Instagram

Motricité fine #nendeplaiseacertainsonnajamaisfinidesexercer #jesurveillequelechienytrouvesoncompte #toddleranddog #toddlerlife Ma douce qui a spontanément proposé à un petit garçon de la rejoindre pour profiter du tour de manège : "viens y a de la place ici" #toddlerwords #toddlerlife Et d'un entraînement pour imiter Ballerina #todderlife #danse #ballerina #latergram Un #latergram d'une soirée en terrasse ce Jeudi #toddlerlife

Catégories